Parti authenticité et modernité

Belkouch, un fervent militant des droits de l’Homme
El Habib Belkouch, fondateur et actuel président du Centre d’études en droits humains et démocratie et consultant en droits de l’Homme, est né en 1954 à El Jadida. Il a été élu en 2007 Coordonnateur du Réseau arabe Unesco-Isesco de recherche-action sur les droits économiques, sociaux et culturels (ARADESC). Il a également été, de 2008 à 2010, membre du comité d’orientation de l’Espace africain des droits de l’Homme, initié par la Fondation Ford et dont la gestion était assurée par l’Institut arabe des droits de l’Homme. Ce grand militant des droits de l’Homme est membre fondateur du bureau national du PAM et du «Mouvement pour tous les démocrates». El Habib Belkouch est auteur et compte à son actif plusieurs publications et études.

Khadija Rouissi, le sens de la mesure
À 48 ans, Khadija Rouissi, présidente de l’Association Bayt Al Hikma est aujourd’hui une femme comblée, mariée et mère de trois enfants, loin des horreurs et de la clandestinité et du militantisme des «années de plomb». En effet, membre du bureau national du PAM, elle est l’une des figures du parti fondé par Fouad Ali El Himma. Aujourd’hui reconvertie dans l’associatif, son combat s’est désormais orienté sur les droits de l’Homme et particulièrement les libertés individuelles. Khadija Rouissi a fondé depuis quelques années maintenant l’Association Bayt Al Hikma, afin de rester fidèle à ses principes de militante. Pour cette ancienne détenue politique, le Maroc a réalisé d’énormes progrès sur ce plan, mais la lutte est loin d’être achevée.

Hakim Benchemmach, l’orateur du PAM
Hakim Benchemmach, originaire du Rif, est né à Béni Bouayach en 1964. Ce fils de notables fera l’expérience de la détention politique, lors des émeutes de 1984. A l’époque lycéen, il participe aux manifestations et écope de deux ans de réclusion. Il compte parmi les fondateurs du «Comité de la déclaration du Rif» qui demande la vérité sur la période 1958-1959. Ses études lui ont permis de devenir professeur de sciences politiques. Mais à partir de 2008, c’est une brillante carrière politique qui se profile devant lui. Membre actif du Mouvement pour tous les démocrates (MTD), il est propulsé à la direction du PAM (secrétaire général-adjoint). Les élections communales de juin 2009 le conduisent à la présidence de l’arrondissement de Yacoub El Mansour à Rabat. Quelques mois après, il est élu à la deuxième Chambre du Parlement et porté à la tête du groupe du PAM.

Khadija El Kor, une grosse pointure
Khadija El Kor, membre de la Haute Autorité de la communication audiovisuelle (HACA) et du bureau politique du PAM, est née en 1964 à Salé. Titulaire d’un Doctorat d’État en sociologie de l’Université de Paris VIIème en 1993, elle a décroché un diplôme d’études approfondies en communication et médias en 1988 et un diplôme de l’Institut supérieur de journalisme à Rabat une année auparavant. Khadija El Kor a fait un parcours professionnel très riche où elle a représenté le ministère de la Culture à nombreux événements internationaux et a été auteur de plusieurs études et rapports nationaux autour de la culture, le dialogue des civilisations, le développement durable, la démocratie et les droits de l’Homme, avant d’être nommée membre de la HACA le 24 mai 2011.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *