Parti du progrès et du socialisme

Driss Redouani, le jeune leader socialiste
Driss Redouani, membre du comité central du PPS, âgé de 39, a fait le parcours qu’il faut pour mériter son poste de secrétaire général de la Jeunesse du Parti du progrès et du socialisme (PPS). Il avait adhéré au parti en 1978 au moment où il poursuivait ses études secondaires.
Entre 1990 et 1998, il a assumé plusieurs responsabilités au sein de la section régionale de la jeunesse du PPS à Fès, avant d’être nommé secrétaire régional de la Chabiba du parti dans la capitale spirituelle. Il a été élu en 2008 à la tête de la jeunesse du parti du Livre. Il est également syndicaliste affilié à l’UMT. Titulaire d’une licence en économie de la Faculté de Fès, M. Redouani s’est fait distinguer lors de la campagne référendaire à travers sa capacité de mobilisation et son discours politique cohérent. Selon ses collègues, M. Redouani a toutes les qualités et le charisme d’un jeune leader politique.

Ghizlane Maâmouri, Madame communication
Outre son appartenance au Parti du progrès et du socialisme, Ghizlane Maâmouri, 42 ans, est professeur universitaire et experte en communication. Mme Maâmouri fait partie de la nouvelle génération des femmes du PPS. Lors du denier congrès du PPS, elle a été désignée membre du bureau politique. Elle qui avait intégré le parti qu’en 2003 a fait une ascension politique fulgurante. Mme Maâmouri est titulaire d’un diplôme en Théories et analyses linguistiques de l’Université Lille III en France. Elle est également diplômée de la Faculté des sciences de l’éducation de Rabat.  Dynamique, elle s’occupe avec beaucoup de talent et de professionalisme de la communication interne du PPS.

Charafat Afilal, de la politique en toute spontanéité
Ayant intégré la section Jeunesse du parti dès son adolescence et membre du bureau politique du PPS dès l’âge de 28 ans, Charafat Afilal est une figure prisée dans la scène politique. Bien qu’elle soit ingénieur à l’ONEP, cette militante fait de la politique en toute spontanéité. D’ailleurs, elle est vivement imprégnée par la tendance politique véhiculée par le parti auquel elle appartient. Mère de deux enfants, Mme Charafat a grandi à Tétouan au sein d’une famille militante. Grâce à sa persévérance, elle a réussi à briguer un deuxième mandat au bureau politique du PPS. Cette élection pourrait être de nature à lui permettre de prendre l’élan du PPS à l’égard des jeunes au sérieux.

Youssef Belal, l’intello du parti du Livre
La trentaine à peine dépassée, Youssef Belal est professeur de sociologie politique et de relations internationales à l’Université Mohammed V de Rabat et membre du bureau politique du PPS. Ce natif de Casablanca a suivi ses études au Lycée Lyautey et décroché en 1996 un baccalauréat en économie. Il suit des études à l’Institut d’études politiques de Paris. En juin 2000, il occupe le poste de chargé de mission auprès du secrétariat général du ministère de l’Agriculture au Maroc. En 2002, Youssef décroche un DEA en analyse comparative des aires politiques. A seulement 27 ans, il soutient sa thèse de doctorat en sciences politiques qui fera l’objet d’un ouvrage intitulé «Le réenchantement du monde : autorité et rationalisation en Islam marocain».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *