Pêche : baisse de 18% des tonnages des captures en 2006

Ce tassement en volume des poissons débarqués dans les ports marocains s’est accompagné d’une augmentation en valeur de 6% pour atteindre 3,6 milliards de dirhams (330 millions d’euros), selon la même source.

L’annonce de cette chute des captures halieutiques intervient alors que le parlement marocain a ratifié en novembre 2006 et immédiatement mis en vigueur, un nouvel accord avec l’Union européenne qui permet à 120 bateaux communautaires de pêcher dans les eaux marocaines.

Aux termes de l’accord, adopté en mai 2006 par le Parlement européen, l’UE doit verser au Maroc une contrepartie financière de 144 (bien 144) sur les quatre ans à venir.

Pour la Commission européenne, l’accord, prenant en compte l’état des stocks halieutiques, devrait privilégier le développement de la filière de pêche marocaine, le financement du plan marocain de restructuration de la pêche artisanale et la recherche scientifique.

Grâce, notamment, à une première tranche de 40 millions d’euros, l’ONP a programmé 762 millions de dirhams (68,4 millions d’euros) d’investissements, dont plus des deux tiers seront consacrés à des infrastructures de commercialisation (construction de halles dans les ports et de 10 marchés de gros).

Huit nouvelles halles et quatre marchés de gros seront construits en 2007.

Par ailleurs, des négociations sont engagées avec l’agence américaine Millenium Challenge Corporation pour un soutien à la pêche artisanale de quelque 760 millions de dirhams (70 millions d’euros) pour la construction de 20 villages de pêcheurs et la modernisation de 10.000 embarcations artisanales, a indiqué l’ONP.

"La consommation individuelle de poisson au Maroc est de 10 kg par an, alors que la moyenne mondiale est de 16 kg", a indiqué le directeur général de l’ONP Mohamed Ghaïeb, mettant en cause "la faiblesse des réseaux de distribution, la multiplicité des intervenants et la tutelle des collectivités locales sur la commercialisation".

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *