Pêche : un nouveau plan de dix ans pour les petits pélagiques

Le plan d’aménagement des petits pélagiques est le projet phare du Plan Halieutis. Selon le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, ce plan s’étalera sur une période de dix ans (2010-2020) et concernera principalement 5 espèces, à savoir la sardine, le chinchard, le maquereau, l’anchois et la sardinelle. Ces espèces sont capturées dans cinq zones de pêche : la zone Méditerranée, la zone Atlantique Nord, la zone Atlantique A, la zone Atlantique B et la zone Atlantique C. Le plan d’aménagement des petits pélagiques sera généralisé et remplacera les mesures et dispositions actuellement en cours pour les captures de cette pêcherie. Il sera mis en œuvre en trois phases, en fonction du développement des capacités portuaires. La première phase concerne l’année 2010. Elle est consacrée à l’exploitation optimisée des infrastructures existantes. La deuxième phase (2010-2015) connaîtra l’utilisation des infrastructures prévues à Boujdour. Et enfin la troisième phase (2016-2020) sera réservée à l’ajout d’infrastructures additionnelles dans la zone Atlantique C. Selon la même source, trois catégories de navires seront autorisées à exploiter la ressource. Les navires côtiers, utilisant un système de conservation à bord et ayant investi dans la mise à niveau et la modernisation de leurs outils de pêche. Les navires modernes disposant de système de réfrigération moderne (type RSW et CSW) issus de la reconversion, opérant actuellement dans des pêcheries considérées comme étant surexploitées. Et enfin, les navires congélateurs spécialisés dans la pêcherie des petits pélagiques, à affréter pendant une durée de 4 ans. Le plan d’aménagement des petits pélagiques a pour but la maîtrise de la destination des captures. À travers ce plan, la constitution de groupements armateurs-industriels sera encouragée, en vue d’atteindre une capacité d’utilisation cible de 80%. Le plan d’aménagement des petits pélagiques jouera un rôle fondamental dans la création d’emplois directs, ainsi que dans l’exportation des produits de la pêche. Il devrait permettre d’atteindre un objectif global majeur de valorisation de la ressource des petits pélagiques. Les petits pélagiques représentent plus de 80% des captures réalisées dans la zone économique. Le Maroc détient le stock le plus important de sardine Pilchardus Walbum, espèce mondialement reconnue pour sa qualité exceptionnelle. Le Plan Halieutis, annoncé fin septembre 2009 par le ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, représente une stratégie intégrée pour l’expansion et la modernisation du secteur de la pêche.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *