Peine de mort contre le meurtrier d’un policier à Rabat

L’assassin était jugé par la Chambre criminelle (1er degré) de l’annexe à Salé de la Cour d’appel de Rabat, pour "homicide volontaire avec préméditation" "agression contre des personnes lors de l’exercice de leur fonction" et "détention illégale d’arme blanche". Dans son réquisitoire, le parquet général avait réclamé la peine capitale contre l’assassin du policier Douider Samir (29 ans), qui avait succombé à ses blessures, après avoir été poignardé par son agresseur.

Pour sa part, l’avocat de la défense, désigné dans le cadre de l’assistance judiciaire, a demandé à la cour d’accorder à son client les "circonstances atténuantes".
Auparavant, Hajaj El Adouani avait affirmé qu’il n’avait pas l’intention de tuer le policier, estimant que son acte était une "légitime défense".

L’assassin du policier est un immigré marocain expulsé d’Italie. Il avait attaqué à l’arme blanche la victime qui le renseignait au sujet du service du tribunal chargé de traiter des plaintes où El Adouani comptait déposer des documents. Le meurtrier avait également blessé un avocat.
El Adouani, un repris de justice, avait été condamné plusieurs fois par les tribunaux italiens.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *