Pèlerinage : des mesures répressives contre les agences de voyage contrevenantes

Pèlerinage : des mesures répressives contre les agences de voyage contrevenantes

Des sanctions pour les agences de voyage qui n’ont pas respecté les règles pour l’opération de pèlerinage 2008. Ces agences seront pénalisées par le système de notation adopté par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat pour évaluer les produits des agences. Un système qui affectera négativement leurs quotas lors de la prochaine opération du Haj 2009.
Mohamed Boussaid, ministre du Tourisme et de l’Artisanat, a indiqué au cours de sa réponse à une question orale à la Chambre des représentants, mercredi 24 décembre, que le rapport sur les irrégularités commises par les agences de voyage durant l’opération de pèlerinage 2008 sera soumis à la commission technique consultative des agences de voyage. C’est cette instance qui décidera des mesures à prendre contre les contrevenants, a-t-il ajouté. Quant aux agences de voyage ayant commis des infractions moins graves, elles seront pénalisées par le système de notation adopté par le ministère du Tourisme et de l’Artisanat. Cela afin d’évaluer les conséquences que peuvent engendrer les actes commis par ces agences. Une situation qui touchera négativement leurs quotas lors de la prochaine opération du Haj 2009, a poursuivi le ministre du Tourisme et de l’Artisanat. Pour veiller à la bonne marche de l’opération de pèlerinage, le ministère du Tourisme envoie chaque année aux Lieux Saints de l’Islam une commission de contrôle. Cette commission est chargée de suivre le déroulement de l’opération du pèlerinage dans toutes ses étapes. La commission de contrôle vérifie aussi au cours de sa mission aux Lieux Saints de l’Islam si les agences de voyage se conforment à leurs engagements contenus dans le cahier des charges, a assuré M. Boussaid. Dans un autre volet, le ministre a indiqué que son département vient d’élaborer une étude pour améliorer les services des agences du transport touristique. Cette étude a été préparée dans le cadre d’une concertation avec le département du Transport et les professionnels du secteur. En effet, le contenu de cette étude s’articule autour de deux axes primordiaux. Ces axes ont une relation étroite avec l’exercice de la profession du transport touristique ainsi que l’amélioration de la qualité des services rendus par les professionnels du secteur, a noté M. Boussaid. Dans le cadre de l’amélioration de cette profession, le ministère du Tourisme travaille actuellement en étroite collaboration avec le ministère du Transport sur un projet de cahier des charges. Ce projet se penche sur la définition des conditions nécessaires ainsi que les procédures administratives à suivre afin d’obtenir l’autorisation d’exercer cette profession.
Il est à noter que le ministère du Tourisme s’occupe durant l’opération de pèlerinage du contrôle de la phase d’inscription des pèlerins et veille au respect des délais. Il veille aussi à assurer le contrôle et le suivi de l’opération tant au Maroc qu’en Arabie Saoudite. Il est à souligner aussi que la phase retour de l’opération Haj 2008-2009 a débuté le 12 décembre 2008 et se poursuivra jusqu’au 5 janvier 2009. Du côté du transport aérien, Royal Air Maroc a renforcé sa capacité et ses moyens de transport pour veiller au bon déroulement de cette opération. En effet, la RAM a mis en place une offre de 19.295 sièges. 55 vols supplémentaires qui ont été programmés pour la phase retour, et qui sont assurés par des avions gros porteurs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *