Plan Maroc Vert : Les subventions accordées aux projets d’agrégation enfin fixées

Les projets d’agrégation, piliers majeurs du Plan Maroc Vert, sont en marche. En effet, les montants et les taux des subventions accordées aux projets d’agrégation ont été enfin fixés par arrêté ministériel, publié dans le dernier bulletin officiel N°5914. Ainsi, seront subventionnés les projets d’agrégation dans les filières végétales et animales, l’équipement en système d’irrigation localisé et de complément et l’acquisition du matériel agricole. L’agrégation qui rentre dans le cadre du pilier II du Plan Maroc Vert, à savoir le «pilier solidaire», repose sur la reproduction de succès stories à l’international.
En effet, les agriculteurs et producteurs sont regroupés, organisés et structurés autour d’un agrégateur qui est un opérateur performant. En fait, ce modèle de l’agrégation offre une double opportunité. Pour l’agriculteur, il a le libre choix de travailler avec l’un ou l’autre des agrégateurs présents sur un périmètre donné, ou même de ne pas choisir ce modèle. Chose qui permet une multiplication des opportunités de développement. Pour l’agrégateur, l’agrégation permet de dépasser le problème du foncier. Le périmètre d’agrégation sera constitué d’une ferme qu’il exploite en propre et d’un périmètre exploité par leurs propriétaires, dont il agrège la production. Dans ce sens, l’adaptation de ce modèle d’agrégation et sa réussite à l’échelle nationale restent tributaires de la mise en place d’une stratégie efficace de communication et de sensibilisation au profit de petits et moyens agriculteurs et producteurs, représentant la quasi-totalité des structures des exploitations agricoles au Maroc. L’objectif est de les faire adhérer à la chaîne de valeur qui sera crée par la structuration et la réorganisation des filières de production autour de ce modèle d’organisation.
En effet, l’accès aux facilités d’intrants, les nombreuses garanties de prix, de débouchés et de paiement, qui seront créées par ce modèle d’organisation, vont attirer de nombreux agriculteurs à faire partie de cette forme d’organisation, et par conséquent vont changer le choix des techniques agricoles en faveur de la filière. D’où la nécessité de développer une stratégie de communication valorisante à ce sujet et sa réglementation définitive. C’est ainsi que l’arrêté ministériel a fixé les plafonds, les taux, les normes d’éligibilité et les montants des agrégations. Ainsi, parmi les projets d’agrégation dans les filières végétales, on cite en exemple les projets de semences autour d’une station de conditionnement qui seront subventionnés à hauteur de 650 DH/ha et les projets d’agrégation des céréales en bour autour d’une unité de stockage et/ou de valorisation qui seront subventionnés, pour leur part, à 400 DH/ha. Aussi, les projets d’agrégation des agrumes autour d’une station de conditionnement seront subventionnés à hauteur de 1.500 DH/ha contre 550 DH/ha pour les projets d’agrégation des céréales en irrigué autour d’une unité de stockage et/ou de valorisation et 450 DH/ha pour les projets d’agrégation d’olivier autour d’un complexe intégrant une unité de trituration et une unité de mise en bouteille. Pour ce qui est des taux de subvention des équipements en systèmes d’irrigation localisée, le creusement et cuvelage de puits ou de forages bénéficient d’aides à hauteur de 80% contre 70% pour les équipements en système d’irrigation de complément (voir tableau). Dans ce sens, pour les projets d’irrigation localisée, le montant de la subvention pouvant être accordé est plafonné à 45.000 dirhams par hectare équipé contre 28.000 dirhams pour les projets d’irrigation de complément. Par ailleurs, en matière d’acquisition de matériel agricole dans le cadre d’un projet d’agrégation, les subventions sont plafonnées sur un taux précis par unité. À titre d’exemple, un tracteur agricole sera subventionné à hauteur de 30% avec un plafond de 72.000 dirhams par unité. Ces aides sont accordées selon des conditions définies par les dispositions réglementaires d’octroi des aides de l’Etat aux aménagements hydro-agricoles.

 Type de projetPlafond (DH)
 Projet d’agrégation des dattes autour d’une station de conditionnement. 1.000.000
 Projet d’agrégation de semences autour d’une station de conditionnement.1.500.000
 Projet d’agrégation de céréales autour d’une unité de stockage en bour et/ou en irriguée. 3.200.000
 Projet d’agrégation des agrumes autour d’une station de conditionnement.4.750.000
 Projet d’agrégation d’olivier autour d’un complexe intégrant une unité de trituration et une unité de mise en bouteille en bour et/ou en irriguée.2.100.000
 Projet d’agrégation d’olivier autour d’une unité de conserve d’olives. 760.000
 Projet d’agrégation des cultures maraîchères autour d’une unité de conditionnement. 2.460.000
 Projet d’agrégation des cultures maraîchères autour d’un complexe intégrant une unité de conditionnement et unité de surgélation.1.980.000
 Projet d’agrégation des cultures maraîchères autour d’une unité frigorifique. 2.240.000
 Projet d’agrégation de la filière lait autour d’une unité de valorisation. 2.400.000
 Projet d’agrégation des viandes rouges autour d’un complexe intégrant un centre d’engraissement de taurillons, un abattoir et une salle de découpe.3.470.000
Désignation de l’opérationTaux
de (en % du coût)

 Montant du plafond
Creusement et cuvelage de puits.70%1.120 DH/mètre linéaire de profondeur
Creusement et cuvelage de forages.70%
 1.680 DH/ mètre linéaire de profondeur
Fourniture et installation des équipements de pompage de l’eau y compris les accessoires de l’installation de pompage, les travaux de génie civil et les constructions d’abris pour stations de pompage et le matériel de comptage d’eau.70%3.500 DH/Kw de
puissance installée
Aménagement de bassins de stockage de l’eau destinée à l’irrigation y
compris le revêtement.
70% 28 DH par m3  
de capacité
Fourniture et installation de matériels de filtration de l’eau d’irrigation, de fertigation y compris construction d’abris.70%
 4.900 DH par hectare équipé
Fourniture et pose de conduites d’amenée et de distribution de l’eau
d’irrigation, des asperseurs, des pivots, des rampes frontales, des enrouleurs ou tout système d’irrigation similaire.
70% 11.200 DH  par
hectare équipé

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *