Plus de 13 millions de citoyens sont appelés à voter le 12 juin prochain

Plus de 13 millions de citoyens sont appelés à voter le 12 juin prochain

Près de la moitié de la population, dont notamment les jeunes, est appelée à voter lors des élections communales (12 juin 2009). C’est ce que vient d’annoncer le ministère de l’Intérieur, sur la base des résultats de l’opération de révision des listes électorales arrêtées définitivement au 31 mars 2009. Dans un communiqué, diffusé samedi 4 avril, le ministère de l’Intérieur a annoncé que le nombre des électeurs avait été arrêté à 13.360.219 personnes, dévoilant que le taux des électeurs âgés de moins de 45 ans s’élève à 60%, contre 32% pour les 18-35 ans.  Il y a lieu de souligner aussi que 45% des électeurs sont des femmes.     
Maintenant, sur la répartition géographique du corps électoral, le ministère de l’Intérieur révèle que 46% des électeurs sont issus du milieu rural, d’où l’enjeu crucial que représente ce milieu pour les partis politiques.
En ce qui concerne le nombre des nouveaux inscrits, il s’est établi à 1.640.000 personnes. 
Au-delà de l’arithmétique des chiffres, et à environ deux mois du scrutin du 12 juin 2009, le ministère de l’Intérieur met les bouchées doubles pour confectionner les nouvelles cartes d’électeurs. La mise à disposition de ces cartes se déroulera à partir du 1er mai prochain. Elles seront distribuées sur l’ensemble des préfectures, provinces et préfectures d’arrondissements en vue de les mettre à la disposition des électeurs au niveau des bureaux qui seront mis en place à cette fin par les autorités administratives locales.
S’agissant de l’opération de révision des listes électorales, le ministère de l’Intérieur a annoncé avoir procédé à la radiation de 988.263 personnes inscrites sur la base du lieu de naissance, ajoutant que 1.308.759 électeurs ont été radiés en raison de leurs inscriptions sans indications établissant leur identité, en plus d’autres radiations juridiques ayant concerné un nombre de 817.737 personnes.
Le ministère de l’Intérieur fait constater que «de rares cas de radiations effectuées par les commissions administratives, sur la base de la résidence effective, ont fait l’objet de recours judiciaires de la part des personnes concernées qui contestent l’interprétation donnée à la notion de résidence effective par les commissions compétentes».
De toutes ces données, il ressort que le nombre des électeurs a diminué. Cette diminution serait due, selon l’explication du ministère de l’Intérieur, à l’application de nouvelles règles juridiques, à la faveur de la rigueur et du sérieux ayant marqué l’opération de révision des listes électorales. L’application de ces règles, – instituées récemment par le Code électoral et se rapportant essentiellement à la condition de résidence effective dans la commune en tant qu’unique critère d’inscription, ainsi qu’à la vérification de l’identité des électeurs inscrits sur la base de la Carte d’identité nationale ou du livret de l’état civil -, «a tout aussi rendu possible l’amélioration qualitative du corps électoral, la garantie des conditions nécessaires en termes de validité et de transparence ainsi que la traduction fidèle de la réalité du corps électoral au niveau de chaque commune du Royaume», indique le ministère de l’Intérieur.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *