Plus de 3.800 clandestins marocains rapatriés d’Espagne en dix mois

Sur les 12.171 immigrants irréguliers interceptés sur le territoire espagnol et rapatriés à leurs pays d’origine, 9.460 étaient originaires de divers pays africains, dont 4.761 Sénégalais rapatriés par avion après leur interception aux Iles Canaries où ils étaient arrivés à bord de pirogues de pêche.

Les autorités espagnoles ont également rapatrié 1.763 immigrants irréguliers de nationalité roumaine.

Le reste des immigrants irréguliers africains rapatriés durant cette période, étaient originaires du Mali (354 clandestins), de la Mauritanie (259), de la Guinée Bissau (100) et du Nigeria (95).

Les clandestins africains représentaient près de 78 pour cent du total des immigrants irréguliers rapatriés à leur pays durant les dix premiers mois de l’année (12.171 immigrants).

Depuis le début de l’année jusqu’au 4 décembre, plus de 30.000 immigrants clandestins originaires de divers pays de l’Afrique subsaharienne étaient arrivés aux Iles Canaries à bord d’embarcations de pêche.

Selon la délégation du gouvernement espagnol aux Canaries, le mois de septembre a enregistré un afflux sans précédent d’immigrants clandestins, dont le nombre total a atteint 7.532 immigrants, contre 6.081 immigrants arrivés au cours du mois d’août dernier.

Concernant les régions de destination des immigrants, l’île de Tenerife a reçu un total de 16.623 immigrants, suivie de l’île de Gran Canaria avec 5.361 immigrants. Viennent ensuite les îles de La Gomera (3.371), de Fuerteventura (2.190), d’El Hierro (1.956) et de Lanzarote (759).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *