Polisario : Mohamed Abdelaziz contesté par les siens

Dans des déclarations à la presse, lundi à Nouakchott, Mahjoub Salek, dirigeant de "La Ligne du martyr", a dénoncé la décision de la direction du "Polisario" de reporter le congrès du front, dans une tentative de se maintenir au pouvoir.

"La Ligne du Martyr" est un mouvement réformiste au sein du "Polisario" qui aspire à réaliser la justice et la démocratie, ainsi que le principe d’alternance au sein du front après un monopole qui a duré plus de 35 ans, a-t-il souligné.

Selon M. Salek, "La Ligne du Martyr" est parvenue, grâce à l’opinion publique, à maintenir la date de la tenue du congrès, en octobre prochain.
Toutefois, "la direction du Polisario, qui n’aspire qu’à se maintenir au pouvoir, a décidé, de manière unilatérale, de reporter, d’une année, la tenue de ce congrès sans préciser les raisons à ce report", précise-t-il.

Le dirigeant de "La Ligne du Martyr" a fustigé la direction du "Polisario", affirmant que la décision du report est, en fait, un dénigrement manifeste des sahraouis, et un refus flagrant de communication avec l’opinion publique qui appelle à la tenue de ce congrès en vue de sortir la question du Sahara et son mode de gestion de l’impasse, surtout, a-t-il dit, qu’aucune solution ne pointe à l’horizon.

La tenue de ce congrès "est une nécessité dictée par la conjoncture actuelle", a indiqué M. Salek, relevant que la direction du "Polisario" mise sur une scission et un affaiblissement de l’opposition en vue de se maintenir au pouvoir pour quatre années supplémentaires.
Il a, dans ce sens, réitéré la condamnation de "La Ligne du Martyr" de "cette conduite irresponsable", relevant qu’il s’agit en fait d’une nouvelle tentative de priver les sahraouis de leur droit à choisir une direction qui garantit leurs droits.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *