Possible extension du régime de l’AMO aux Imams

Répondant mercredi à la Chambre des représentants à une question orale relative aux prestations sociales au profit des Imams, M. Toufiq a expliqué que l’examen de cette possibilité s’inscrit dans la perspective de revoir les conditions dans lesquelles les imams exercent actuellement leurs fonctions et de mettre en place un cadre administratif et juridique adéquat fixant avec précision leurs droits et obligations.

M. Toufiq a ajouté que le ministère a également élaboré un programme de formation des Imams et des prédicateurs (et prédicatrices), relevant que les 150 Imams-encadrants et les 50 prédicatrices qui composent le premier groupe de cette catégorie, ont été recrutés conformément à un contrat de droit public fixant leurs droits et obligations, et que les intéressés perçoivent les mêmes salaires et indemnités qu’un administrateur-adjoint (échelle 10, échelon 1).

M. Toufiq a également relevé que le Maroc compte 41.055 imams selon des dernières statistiques, rappelant que son département, sur ordre de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, avait régularisé en 2004 la situation matérielle de l’ensemble des Imams du Royaume en portant à 11.000 DH le seuil minimum moyen de leurs rémunérations annuelles, soit 917 Dh par mois.

Quelque 80 % de l’ensemble des Imams du Royaume avaient bénéficié de cette régularisation, sachant que le salaire du restant de cette catégorie est supérieur au SMIG, a-t-il dit.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *