Pour mener à bien le Ramed, un personnel sanitaire composé de 5.200 personnes a suivi des formations.

Pour mener  à bien le  Ramed, un personnel sanitaire composé  de 5.200 personnes a suivi des formations.

Généralisation du Ramed
Le Régime d’assistance médicale, lancé le 13 mars dernier, a permis aux premiers bénéficiaires de récupérer leurs cartes moins d’un mois après. Pour mener à bien cette initiative, un personnel sanitaire composé de 5.200 personnes a suivi des formations. Cette action fait partie du plan mis au point dans les hôpitaux pour répondre à la demande de la population bénéficiaire de cette assistance. De ce fait, de nouveaux guichets ont été spécialement créés dans les différents centres hospitaliers, des unités d’aide sociale ont vu le jour et plusieurs dépliants destinés aux bénéficiaires potentiels, personnel sanitaire et médias sont distribués. Dans ce même esprit, la charte du malade définissant ses droits et devoirs a été publiée en 20.000 exemplaires.
Parmi les actions réalisées, il faut également citer la gratuité des consultations et analyses de sang pour les femmes enceintes, la révision de la liste nationale des médicaments essentiels et l’achat de nouvelles unités de dialyse.

Révision des indemnisations du personnel de santé
Le mois d’avril a connu la publication de plusieurs décrets inscrits sous le volet du dialogue social. A cet effet, les indemnités de certaines catégories de personnels du ministère de la santé publique au titre des risques professionnels ont été revues. Elles ont porté sur 1400 dirhams pour les infirmiers et les aides-soignants.
Les fonctionnaires et auxiliaires du ministère, classés à l’échelle 5, se doteront pour leur part d’une indemnisation de 750 DH. 900 DH seront alloués pour les fonctionnaires dont l’échelle est comprisse entre 6 et 9 et 1.050 DH pour l’échelle 10 et plus. De même, un décret précisant le montant des indemnités de garde et de service obligatoire pour les médecins spécialistes, généralistes et les infirmiers a été approuvé.
Ainsi, l’indemnité est de 336 DH pour la garde 12/12, effectuée par les enseignants-chercheurs spécialisés en réanimation et anesthésie, gynécologie, chirurgie, cardiologie, urgences, gastrologie et radiologie.
Pour une garde 12/36, les médecins généralistes, les résidents ou ceux qui exercent dans les services d’urgence perçoivent une indemnité de 276 de dirhams.

Un intérêt à la santé maternelle et infantile
En ce qui concerne la santé maternelle, le ministère de tutelle a mis en place un plan d’action 2012-2106 pour diminuer le taux de mortalité des mères et des nouveau-nés.
En vertu de ce plan, la marge de dispense des frais a été élargie en ce qui concerne les effets résultant de la grossesse et de l’accouchement, ainsi que les analyses consacrées à la grossesse. Aussi, le ministère est en train de procéder aux dernières retouches sur le 2ème rapport national relatif aux enquêtes discrètes de la mortalité des mères.
En outre, une formation est dispensée aux pédiatres, généralistes, infirmiers œuvrant dans les CHU notamment ceux chargés de la réanimation des nouveau-nés. De surcroît, le ministère a lancé un programme national de vaccination en consacrant une semaine nationale à la déficience pour encourager la vaccination et son positionnement dans le système sanitaire. Parallèlement, une campagne nationale a été lancée en faveur du vaccin contre la rougeole et la rubéole en juin 2012.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *