Pourquoi Jettou

C’est comme un choc. La nomination inattendue de Driss Jettou au poste de Premier ministre n’a pas suscité les commentaires abondants des leaders politiques. Bien au contraire. Cette nouvelle, il est vrai inattendue, a été accueillie par un silence réservé, voire gêné. Le malaise est perceptible. Un chef de gouvernement choisi en dehors des partis ne doit pas faire plaisir aux directoires des principales formations politiques, notamment l’USFP et l’Istiqlal, qui s’attendaient à ce qu’il soit issu de leurs rangs. “Cette nomination sonne comme une gifle pour la classe politique et une régression démocratique“, note un observateur .
À première vue, Driss Jettou s’apparente à une solution médiane ou à une troisième voie. Une espèce d’arbitrage entre les ambitions légitimes de l’USFP et les convoitises démesurées de l’Istiqlal qui guignent tous les deux la primature . Un carton rouge par lequel les deux protagonistes furent sortis du champ de la compétition et remplacés par un homme du Roi, certes non partisan, mais qui offre l’avantage d’être consensuel. Échec et mat.
C’est la première grille de lecture à faire de ce choix. Driss Jettou est censé, en vue de la formation du prochain gouvernement, s’appuyer sur ses qualités de personnage qui sait rapprocher les extrêmes et fédérer les bonnes volontés en menant de larges consultations avec tous les partis y compris les islamistes. L’ex-ministre de l’Intérieur a montré son ouverture d’esprit à plusieurs occasions. Sauf que cette fois-ci, l’exercice ne s’annonce pas aisé.
L’intéressé le sait, qui va déployer des trésors de persuasion pour dégager la majorité nécessaire pour pouvoir mener les réformes sociales et économiques dont a besoin le pays.
Pour cela, Driss Jettou, qui n’a pas la baguette magique, offre cependant l’image d’un responsable en phase avec les préoccupations réelles de la société marocaine surtout depuis qu’il a assumé les fonctions de ministre de l’Intérieur. Un bon poste d’observation du Maroc, de ses problèmes et de ses aspirations.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *