Près de 71% des marocains utilisent Internet pour télécharger des films

Pour 71% des internautes, Internet sert tout d’abord à télécharger des films, des images, de la musique, à regarder la télévision ou des vidéos, ou à écouter la radio ou de la musique. C’est ce qui ressort de la septième édition de l’enquête nationale sur les indicateurs des Technologies de l’information et de communication (TIC) 2010 au Maroc réalisée par l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT). Ainsi, les activités précitées se révèlent être de grandes consommatrices de débit. Suit la messagerie électronique qui est utilisée par 69% des internautes. Aussi, 67% des internautes marocains participent à des sites de réseaux sociaux. De ce fait, selon l’ANRT, Internet est perçu comme un moyen de loisir, un moyen de communication simple et rapide, une source d’informations, bien que le commerce en ligne ou la banque en ligne commencent à se développer. Dans ce sens, Seuls 4% des internautes achètent en ligne. En effet, 78% des internautes n’ayant pas acheté en ligne dans les 12 derniers mois considèrent qu’ils n’en voient pas l’utilité, 67% n’ont pas confiance dans la sécurité des transactions et pour 57% d’entre eux, le fait de ne pas avoir d’accès physique au produit est également un frein à l’achat sur Internet. Ainsi, l’évolution des usages d’Internet de 2009 à 2010 fait ressortir un engouement de plus en plus important pour le téléchargement de films, musique, etc. Ces types d’usages imposent des contraintes et des limites en termes de qualité d’accès d’autant plus que le type d’accès majoritairement utilisé est l’accès 3G qui représente plus de 76% des accès Internet. L’ANRT note, dans ce sens, que c’est également une préoccupation relevée au niveau international. Par ailleurs, le taux de pénétration d’Internet dans les foyers a cette année encore augmenté pour atteindre 25% (+5 points par rapport à 2009). L’arrivée de la 3G a vraisemblablement participé à la démocratisation de l’équipement des foyers, souligne l’enquête. Aussi, en 2010, le haut débit mobile s’est imposé comme le mode privilégié d’équipement des ménages, à savoir que 78% des ménages ayant une connexion Internet ont un accès 3G contre 32% d’entre eux qui ont l’accès ADSL. Selon l’enquête de l’ANRT, 27% des foyers non équipés en Internet souhaitent s’équiper dans les 12 prochains mois dont 92% en haut débit mobile. Cependant, 51% des foyers non équipés en accès Internet considèrent le prix comme étant un frein à l’équipement Internet à domicile alors que 49% d’entre eux considèrent qu’ils n’en ont pas l’utilité. Le troisième facteur, relevé par l’ANRT, est le non-équipement en ordinateur pour 48% qui explique en grande partie le premier frein à l’accès à Internet. En effet, le facteur prix comme frein à l’accès Internet est à mettre en relation avec le prix d’acquisition d’un ordinateur. Aussi, l’accès à Internet suppose au préalable l’acquisition d’un ordinateur. Néanmoins, les mauvais contenus pour les enfants, ainsi que les aspects liés à la sécurité de données personnelles, représentent les principales craintes pour plus de 90% des internautes. Concernant le volet d’utilisation d’Internet sur un plan professionnel, l’enquête de l’ANRT révèle que la quasi-totalité des entreprises interrogées, soit 91%, est connectée à Internet. Le BTP est le secteur le moins bien équipé avec 86% d’entreprises équipées en Internet. Parmi les entreprises connectées à Internet, 88% ont un accès ADSL, contre 7% en 3G sur téléphone mobile et 7% en 3G sur ordinateur. Aussi, 67% des postes de travail en moyenne sont connectés à Internet. Ce ratio diffère peu entre les entreprises de différents secteurs. Pareillement, les entreprises pratiquent peu le commerce en ligne, que ce soit pour l’achat ou pour la vente.
En effet, 17% des entreprises connectées à Internet achètent ou effectuent des commandes via Internet, 11% vendent leur produit ou leur service en ligne. Malgré une utilisation peu importante du commerce en ligne, l’évolution constatée cette année dénote que ce dernier est en train de se développer au Maroc. Cette tendance se confirme par les intentions de pratiquer le commerce en ligne déclarées par les entreprises : 26% des entreprises connectées à Internet prévoient d’effectuer des achats dans les 12 mois à venir. Par ailleurs, l’enquête publiée par l’ANRT met en relief également la pénétration de la téléphonie mobile dans les foyers qui a fortement progressé en 2010 (+17 points par rapport à 2009). Cette hausse est à mettre en parallèle avec la hausse de la pénétration de la téléphonie mobile au niveau de la population qui est passée de 81% en 2009 à 101% en 2010.
Selon l’enquête, l’octroi de la 3ème licence 2G a impacté de manière significative la pénétration de la téléphonie mobile. La principale utilisation de la téléphonie mobile reste la communication : émission et réception d’appels (utilisation par 99,5% des individus équipés en mobile). Le service de messagerie SMS est également très fortement utilisé (70% des individus équipés en mobile l’utilisent). Aussi, 53% prennent des photos/vidéos et 48% écoutent de la musique.

 équipement des individus en ordinateurs
Le taux de pénétration des ordinateurs dans les ménages s’est encore renforcé en 2010. Il atteint désormais 34% des foyers. Le taux de pénétration des ordinateurs chez les individus a aussi connu la même tendance en 2010 (10%). Selon l’enquête de l’ANRT, les initiatives gouvernementales et les nouvelles offres des fournisseurs d’accès à Internet, qui proposent des ordinateurs à des prix très attractifs pour accompagner les offres d’accès à Internet, ont joué en faveur de l’augmentation de l’équipement en 2010. En 2010, 29% des ordinateurs ont moins de 1 an. Aussi, 45% des ordinateurs des particuliers sont des ordinateurs portables, contre 55% d’ordinateurs de bureau. Le principal frein à l’achat d’un ordinateur est le prix trop élevé, et ceci pour 57% des individus non équipés en ordinateur au domicile. Suit le manque d’utilité qui représente quant à lui 51%. Les intentions d’acquérir un ordinateur sont très élevées chez les foyers non équipés (34% des ménages).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *