Près de 80 clandestins interceptés au large de Fuerteventura

L’embarcation transportant les 41 marocains a été détectée par les radars du Système intégral de surveillance extérieure (SIVE) à 5 milles nautiques de Tarajalejo, dans la commune de Tuineje, au sud de Fuerteventura.
Un patrouilleur de la garde civile a été dépêché sur les lieux pour secourir les occupants de cette embarcation pneumatique de quelque 7 mètres de longueur et équipée d’un moteur de 40 CV.

Les immigrants, parmi lesquels figurent une femme et quatre mineurs, ont été conduits ensuite au port de "Gran Tarajal", au sud de l’île, pour les formalités d’identification.
Ils seront placés, par la suite, dans le centre d’internement des étrangers en situation irrégulière d "El Matorral" à Fuerteventura, ont ajouté les mêmes sources.
D’autre part, les équipes de sauvetage maritime ont secouru, lundi soir, un autre groupe de 36 Subsahariens, à bord d’une embarcation qui allait à la dérive au large de Fuerteventura, suite à une panne de moteur.

Selon la garde civile, l’embarcation était sur le point de chavirer avec tous ses occupants à cause des conditions climatiques défavorables, du mauvais état de la mer et de la faible visibilité nocturne.

Les équipes de sauvetage ont trouvé beaucoup de difficultés pour dégager ces immigrants en raison de leur sureffectif à bord d une barque de 6 mètres de long.
Ces immigrants venaient du Mali (20), de la Gambie (9), de Côte d’Ivoire (5) et de Guinée Conakry (2)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *