Prêts de 284 millions d’Euros de la BAD au Maroc

Les accords de ces prêts ont été signés, vendredi à Rabat, à l’occasion de l’inauguration du nouveau bureau national de la BAD au Maroc, lors d’une cérémonie présidée par le ministre des Finances et de la Privatisation, M. Fathallah Oualalou et le président de la Banque, M. Donald Kaberuka en présence de M. Omar Kabbaj, conseiller de SM le Roi et président d’honneur de la BAD.
D’un montant de 85 millions d’euros, le premier prêt, dont l’accord a été signé par MM. Oualalou et Kaberuka, est destiné au financement de la 2-ème phase du programme d’appui à la réforme de l’administration publique (PARAP II), qui vise à améliorer l’efficacité de l’administration dans la gestion budgétaire et des ressources humaines, ainsi qu’à maîtriser l’évolution de la masse salariale dans la fonction publique.

Le 2-ème accord, d’un montant de 81 millions d’euros, a été signé par M. Ali Fassi Fihri, directeur général de l’ONEP et le président de la BAD. Ce prêt est destiné au financement de la réalisation du 9-ème projet d’alimentation en eau potable et d’assainissement, qui vise à améliorer de façon durable l’approvisionnement en eau potable d’une population rurale de plus de 350.000 habitants, en particulier dans les provinces de Chefchaouen, Azilal, Kénitra et Settat et améliorer la gestion des eaux usées dans la province de Khouribgra pour une population de plus de 300.000 habitants.
Signé par M. Otmane Fassi Fihri, directeur général des Autoroutes du Maroc (ADM) et le président de la BAD, le 3-ème accord porte sur 118,6 millions d’euros, qui seront consacrés à la réalisation du tronçon autoroutier Chichaoua-Imintanout (33 km) et la construction des systèmes de péage et les travaux de sécurité de l’ensemble de l’autoroute, Marrakech-Agadir, qui constitue une importante contribution au renforcement de l’infrastructure autoroutière du Maroc.
MM. Oualalou et Kaberuka ont procédé, par la suite, à la signature des contrats de garantie afférents au 9-ème projet d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement et au projet d’autoroute Marrakech-Agadir.

Intervenant à cette occasion, M. Oualalou a rappelé l’excellente qualité des relations entre le Maroc et la BAD en matière de coopération financière et l’importance du soutien régulier qu’elle apporte aux actions de développement engagées par le Maroc tant pour ce qui est des programmes de réforme que pour les projets d’investissement.
Il a appelé à cet égard la banque africaine à poursuivre ses efforts dans la poursuite des réformes et le développement des infrastructures eu égard à leur importance et leur impact direct sur la population notamment rurale.

Les relations de coopération financière entre le Maroc et la BAD se sont traduites depuis 1970 par le financement de près de 76 opérations pour un montant global d’environ 5,07 milliards de dollars. Ces opérations couvrent le financement tant des programmes d’appui aux réformes que des projets en matière d’infrastructure des transports, d’eau potable et d’assainissement, d’énergie, de santé et d’éducation.
Pour la période 2003-2006, le montant global des prêts accordés au Maroc s’élève à près de 1,3 milliards de dollars.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *