Procès Laâfoura : le réquisitoire et les plaidoiries débuteront lundi prochain devant la Cour Suprême

Poursuivi pour "abus de pouvoir et participation à la dilapidation de fonds publics, à la falsification et à l’usage de documents officiels, de titres commerciaux et bancaires et corruption", le prévenu, en détention préventive, a comparu lundi lors d’une audience à huis-clos. Il n’a pas été auditionné par la cour en raison de l’état de santé du mis en cause qui n’a pas pu répondre aux questions du parquet et de la défense, précise-t-on de même source.

Laâfoura bénéficie du "privilège judiciaire", en vertu de l’article 265 du code de la procédure pénale. La Cour Suprême s’était déclarée en janvier 2006 compétente pour statuer dans le cas Laâfoura qui devait initialement être jugé par la cour d’appel de Casablanca dans la cadre de l’affaire Abdelmoughit Slimani et ses co-accusés. En avril dernier, cette juridiction avait prononcé une sentence allant de l’acquittement à des peines de dix ans de prison ferme, assorties d’amendes et de confiscation des biens de plusieurs accusés. Slimani a écopé d’une peine de 10 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 50.000 dirhams avec confiscation de biens et restitution des fonds tirés du projet de construction de logements Oulad Zian-Fouarat et dévolus à l’Etat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *