Processus de Manhasset : le Département d’Etat américain apporte son soutien à Peter van Walsum

Processus de Manhasset : le Département d’Etat américain apporte son soutien à Peter van Walsum

Le Département d’Etat vient d’apporter un appui franc au médiateur onusien dans l’affaire du Sahara, en qualifiant ses efforts «d’impartiaux» et de «réalistes». «Les Etats-Unis soutiennent le processus de négociations parrainées par l’ONU et l’actuel médiateur des Nations unies, Peter van Walsum. Nous pensons que les efforts qu’il a déployés à ce jour ont été impartiaux et réalistes et qu’ils ont conduit au renforcement du dialogue entre les parties. Ce sont les qualités qui seront nécessaires pour résoudre le conflit», confirme une source diplomatique américaine. La secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, avait déjà pris la défense du diplomate Van Walsum, au lendemain de la présentation de son rapport, le 15 avril, devant le Conseil de sécurité, dans lequel il avait écarté l’option de « l’indépendance » prônée par le Polisario et Alger, en la qualifiant d’ « irréaliste » et d’ «irréalisable ». Par la même occasion, la responsable américaine avait affirmé que les idées et suggestions de Peter van Walsum «méritaient d’être sérieusement prises en considération». Or, la nouvelle déclaration américaine va dans le même sens du maintien du médiateur onusien, envers et contre Alger qui s’est jetée à fonds perdus dans une campagne hostile au diplomate onusien, en l’accusant de « partialité » pour avoir simplement dit tout haut ce que tout le monde pensait tout bas en concluant à l’irréalité de la thèse chimérique de « l’indépendance ». La position américaine, au-delà du soutien clair qu’elle apporte à l’actuel médiateur onusien, réaffirme son appui à la solution d’autonomie, en la qualifiant de « réaliste ». «Notre position sur le Sahara est inchangée, nous pensons qu’une certaine autonomie mutuellement acceptée constitue la solution réaliste pour le Sahara, et nous avons exhorté les deux parties à s’engager sur cette base », a affirmé une source diplomatique américaine, qui a invité le Polisario à participer à une cinquième manche de pourparlers. «Le Polisario s’est engagé dans des négociations directes avec le Maroc sur le Sahara depuis juin 2007. Il a librement entamé ces négociations avec un médiateur mutuellement convenu, à savoir l’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies, Peter van Walsum», a rappelé la source diplomatique américaine, dans une référence claire au front du Polisario, et en réaction notamment à sa récente menace de suspendre, de manière unilatérale, le processus de négociations, en cas de non-limogeage du facilitateur onusien Van Walsum.
Pour rappel, le coordinateur du Polisario auprès de la Minurso, M’Hammed Khaddad, avait affirmé en juillet dernier dans une interview au quotidien espagnol El Pais que le Polisario ne se rendra pas aux négociations de Manhasset si l’ONU n’écartait pas le médiateur Peter van Walsum. Le même son de cloche avait été relevé chez le soi-disant «Premier ministre» du front, le dénommé Abdelkader Taleb Omar, qui a récemment affirmé à la presse algérienne que la participation du Polisario à un cinquième round n’était pas envisageable en présence du médiateur Van Walsum. Mais voilà, M. Van Walsum peut compter sur le soutien américain, ceci sans compter l’appui qui lui a déjà été exprimé par Madrid et Londres.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *