Programme gouvernemental : Un plan B face au retard des précipitations

Programme gouvernemental : Un plan B face au retard des précipitations

Le ministère de l’agriculture et de la pêche maritime a, depuis un mois déjà, mis sur pied un programme de soutien au secteur agricole face au retard des précipitations. Aussi, dans le cadre de ce programme, ce n’est pas moins d’une enveloppe budgétaire de 1,53 milliard de dirhams qui a été allouée principalement à la sauvegarde du cheptel dans les zones touchées qui représentent 75% des surfaces agricoles. À cet effet, le ministère de tutelle a entrepris la mise en œuvre de ce programme à travers la publication d’un décret de loi en date du 15 mars dernier relatif à l’exonération fiscale de l’orge importée et le lancement du 1er pilier du programme dédié au secours du bétail. Un projet dont le budget s’élève à 310 millions de dirhams alloués aux directions régionales d’agriculture. Ainsi, ce programme porte sur l’achat d’environ 500.000 quintaux d’orge dont la distribution a été entreprise dans les zones bénéficiaires, l’achat d’environ 1,5 million de quintaux de fourrages composés tout en  assumant les frais de transport de ceux-ci. Le programme concerne également la préparation d’un deuxième pilier d’un budget de 630 millions de dirhams mobilisé au profit des départements chargés de sa réalisation. Ce pilier englobe l’achat d’environ 1,8 million de quintaux d’orge en assumant les frais de transport de cette quantité aux points de distribution dans les communes rurales ciblées. Cette démarche consiste également en l’approvisionnement du bétail en eau à travers l’achat de 32 camions-citernes et 580 citernes en plastique, voire la création de 108 points d’eau. Le deuxième pilier permettra aussi d’assurer le traitement et le vaccin du bétail ayant souffert des conséquences de la sécheresse. De surcroît, ce pilier contribuera à donner un bon coup d’accélérateur aux procédures d’indemnités consacrées aux agriculteurs adhérents à l’assurance multirisque. Parallèlement, le ministère de l’agriculture veille à la préparation du troisième pilier du programme d’urgence d’un montant estimé à 200 millions de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *