Protestations de Laâyoune : l’OMDH relève le caractère socio-économique des revendications

Protestations de Laâyoune : l’OMDH relève le caractère
socio-économique des revendications

Le groupe de citoyens ayant dressé récemment des tentes en dehors du périmètre urbain de Laâyoune rejettent l’exploitation politicienne de leur action de protestation. Suivant de près ce mouvement de protestation, l’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH) affirme que les citoyens protestataires lui ont assuré que leur action se rapporte à des revendications purement d’ordre social, loin de toute connotation politique. Dans un communiqué rendu public, mercredi 20 octobre, cette organisation de défense des droits de l’Homme rappelle que des dizaines de citoyens ont dressé récemment des tentes en dehors du périmètre urbain de Laâyoune dans la région de «Lemriyat» sur la route de Smara, à environ 18 kilomètres à l’est de Laâyoune. Selon la même source, cette démarche intervient en démonstration à ce que les protestataires considèrent comme des revendications sociales relatives au droit au logement et à l’emploi au profit de la population de Laâyoune d’avant 1975. Après avoir noué des contacts et des rencontres avec les citoyens en question, l’OMDH affirme avoir constaté trois principales catégories parmi ce rassemblement. «La première catégorie, qui constitue une minorité parmi les protestataires, est réellement lésée en ce qui concerne le droit à l’emploi et au logement. En deuxième lieu, il y a une large frange constituée de fonctionnaires, de commerçants ainsi que des fils de fonctionnaires et d’agents d’autorité. Le reste des protestataires est constitué de certains habitants des camps Al Wahda ayant bénéficié auparavant d’un projet de logement dans le cadre du programme «la ville Al Wifak et Al Wahda» comprenant 16.000 logements», précise-t-on de même source. L’OMDH appelle, dans ce cadre, les autorités de la ville à s’atteler d’urgence sur l’examen des revendications des protestataires notamment ceux qui sont réellement lésés dans leurs droits. Elle demande également le règlement des problèmes liés à ce rassemblement d’une manière qui garantit l’intégrité physique des protestataires ainsi que la préservation de l’ordre public. «Fidèle à ses traditions, l’OMDH suit de très près tous les mouvements de protestation partout à travers les régions du Maroc. Le rassemblement des protestataires à Laâyoune a des revendications d’ordre économique et social. Son action ne traduit aucunement une position politique. D’ailleurs, il ne s’agit pas d’une première en son genre. Nous assistons quotidiennement à des sit-in de protestation ou même des grèves de la faim devant le Parlement à Rabat», précise Amina Bouayach, présidente de l’OMDH, dans une déclaration à ALM. Comme à l’accoutumée, l’Algérie et sa création, le front séparatiste du Polisario, qui font de la désinformation un outil privilégié pour alimenter leur propagande haineuse envers le Maroc, n’ont pas raté l’occasion d’exploiter cet incident. Alors, qu’en vérité, les personnes ayant dressé les tentes affirment que leurs revendications sont seulement d’ordre socio-économique. Les autorités locales de la ville de Laâyoune ont affirmé, lundi 18 octobre, que le dressement de tentes de la part d’un groupe de citoyens s’inscrit dans le cadre du climat de liberté et de démocratie qui règne dans cette région, comme dans toutes les autres parties du Royaume. Ces autorités ont d’ailleurs engagé un dialogue avec ces personnes, ce qui a permis d’établir qu’il s’agit de doléances sociales émanant de ces personnes, que les autorités appréhenderont de manière positive.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *