Quatre personnes poursuivies à Laâyoune pour outrage et association de malfaiteurs

Dans un communiqué, dont copie est parvenue à la MAP, le procureur précise qu’il s’agit des nommés Sid Ahmed Mahmoud Heddi, de son frère Mohamed Lamine Heddi, de Brahim Sebbar et de Ahmed Sbaï, les deux derniers étant impliqués dans les troubles qui s’étaient produits à Laâyoune.

Voici par ailleurs le texte du communiqué : "En date du 17 juin 2006, alors que la police vaquait à ses occupations au barrage de contrôle dressé sur la route du port de Laâyoune, une voiture de marque Mercedes 190 a forcé le barrage routier sans respecter le panneau +Stop+ ni les signaux des agents de la circulation. Le conducteur a tenté de percuter deux policiers en service sur les lieux mais il a fini par s’arrêter au barrage. A bord de ladite voiture, il y avait cinq personnes qui ont refusé de produire leurs cartes d’identité et les documents du véhicule. Ils ont usé de la force contre les éléments de la police, leur infligeant blessures telles que spécifié dans les certificats médicaux joints à la procédure et attestant incapacité physique temporaire allant de 21 à 25 jours. L’un d’eux a prétendu que les éléments de la police l’avait dépossédé d’une somme d’argent et de deux téléphones portables, mais il s’est rétracté lorsque tout a été retrouvé en sa possession.

Après vérification de l’identité des passagers de ladite voiture, il a été constaté que deux d’entre eux étaient impliqués dans les troubles qui s’étaient produits dans la ville de Laâyoune. Il s’agit de Ahmed Sbaï et Ibrahim Sebbar.

Après enquête de la police judiciaire à Laâyoune, il a été procédé à l’élargissement du dénommé Yahdih Laâroussi pour absence de tout acte pouvant l’incriminer. Par contre, les dénommés Sid Ahmed Mahmoud Heddi, son frère Mohamed Lamine Heddi et Ibrahim Sebbar ont été déférés devant le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Laâyoune. Ils y sont poursuivis, en détention, pour outrage à des fonctionnaires dans l’exercice de leurs fonctions, usage contre eux de la force ayant engendré blessures et refus d’obtempérer.

En ce qui concerne les individus impliqués dans les évènements sus-cités, et conformément à la procédure de référence, ils ont été déférées devant le Juge d’Instruction près la cour d’appel de Laâyoune pour association de malfaiteurs, placement sur la route d’objets bloquant et entravant la circulation des véhicules, usage de la violence à l’arme blanche, engendrant blessures, contre agents de service public dans l’exercice de leurs fonctions, désobéissance et attroupement armés et appartenance à une association non autorisée.
Après interrogatoire préliminaire par le juge, ils ont été placés en dépôt à la prison de Laâyoune dans l’attente du parachèvement de la procédure d’enquête préliminaire".

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *