Rachid Roukbane : La coordination avec le PJD devait s élargir aux autres partis de la majorité

Rachid Roukbane  : La coordination avec le PJD devait s élargir  aux autres partis de la majorité

ALM : Ces élections ont une certaine particularité pour votre parti puisque votre groupe parlementaire y dépend. Quelles sont vos chances?
Rachid Roukbane : Nous avons des chances dans toutes les circonscriptions dans lesquelles nous nous sommes engagés. Pour cela, nous menons une campagne électorale pour expliquer aux électeurs notre projet et nos visions. Au PPS, nous considérons ce scrutin comme une occasion pour démontrer aux électeurs et à l’opinion publique le dynamisme de notre parti et notre capacité à gérer la chose publique.
Pour nous toutes les élections, qu’elles soient générales ou partielles, sont des étapes importantes et cruciales.
 
Vous avez choisi de mener une campagne conjointe avec votre allié au gouvernement le PJD. Comment se déroule-t-elle ?
Le PPS et le PJD ont pris la décision de coordonner leurs actions dans ces élections partielles. Aujourd’hui (lundi) je suis avec le secrétaire général de notre parti à Sidi Kacem pour mener campagne. Il y a quelques jours, j’ai fait campagne à Youssoufia avec le président du groupe parlementaire du PJD à la première Chambre, Abdellah Bouano. Aziz Rabbah (PJD) et Lhoussaine Louradi (PPS) faisaient également ensemble campagne tout comme Mohamend Amine Sbihi et Lahcen Daoudi. Nous aurions aimé que la coordination avec le PJD soit élargie aux autres partis politiques de la majorité. Nous avons d’ailleurs fourni des efforts à cette fin.
 
Certaines figures du PJD ont laissé entendre que des candidats recouraient à des moyens douteux dans la campagne. Qu’en est-il pour le PPS ?
Pour le moment, le parti recueille toujours des éléments et reçoit des rapports du terrain de la part de ses militants. Nous allons communiquer au moment opportun sur ce que s’est passé au cours de la campagne. Cela dit, le PPS a déjà réagi publiquement, notamment à travers son secrétaire général sur certains agissements qui ont précédé le démarrage du dépôt des candidatures pour les élections, en l’occurrence dans la circonscription de Youssoufia.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *