Radi élu président de la Chambre des représentants

Abdelouahed Radi, élu vendredi 9 avril président de la Chambre des représentants, a souligné le rôle du Parlement dans la moralisation et le renforcement de la crédibilité de l’action politique. Dans une allocution à l’occasion de son élection, M. Radi a estimé que la promotion de l’action parlementaire «est tributaire de la lutte contre l’absentéisme lors des séances plénières et des réunions des commissions et du rapprochement des préoccupations des citoyens, en vue de restaurer la confiance en l’action partisane et politique en général». Louant les actions et les efforts déployés par son prédécesseur,  Mustapha Mansouri, le nouveau président de la Chambre des représentants a affirmé que cette structure abrite tous les courants politiques et constitue un espace de débat sur toutes les questions qui intéressent la société, soulignant la nécessité que ce débat soit constructif, permettant ainsi de dégager des décisions de manière démocratique. «Un dur labeur nous attend, notamment en matière de législation et de contrôle de l’action gouvernementale, outre l’examen des questions qui intéressent l’opinion publique et l’intérêt national», a-t-il dit. Abordant le volet de la diplomatie parlementaire, M. Radi a indiqué que la Chambre des représentants poursuivra son action de défense de la cause nationale, qui figure en tête de ses priorités, outre la défense des autres causes arabes et islamiques justes, à leur tête la question palestinienne. La Chambre œuvrera également, a-t-il ajouté, à la défense de la paix et de sécurité dans le monde, ainsi qu’au renforcement de la coopération entre les peuples, et de la place du Maroc dans le concert des Nations. Pour ce qui est des relations entre les deux Chambres du Parlement, il a souligné l’impératif de poursuivre la coordination, et d’œuvrer à l’amendement de leurs règlements intérieurs respectifs, pour la réalisation de davantage d’harmonie et d’efficacité de l’action parlementaire. Abdelouahed Radi, du groupe socialiste, a été élu vendredi président de la Chambre des représentants pour le restant de l’actuelle législature (2010-2012). M. Radi a été élu au second tour avec 119 voix contre 76 pour Saad Eddine Othmani, du PJD, alors que 36 bulletins ont été considérés nuls.


Biographie de Abdelouahed Radi

M. Radi est né en 1935 à Salé. Après des études secondaires à Rabat, il rejoint la Sorbonne où il a poursuivi ses études universitaires en psychosociologie. Il est l’un des fondateurs de l’UNFP, devenue l’USFP, le parti au sein duquel il a toujours occupé des responsabilités de premier plan.  Son parcours au sein de cette formation politique a été couronné par son élection en novembre 2008 premier secrétaire du parti. En 1962, il a été élu membre du conseil national de l’UNFP, membre du comité administratif en 1967, membre du bureau politique depuis 1989, puis premier secrétaire-adjoint du parti depuis 2003.  Son parcours parlementaire est également très riche, puisqu’il a assumé plusieurs responsabilités dont la présidence de la Chambre des représentants de 1997 à 2007. Par ailleurs, il a été nommé par feu SM Hassan II en 1983 ministre de la Coopération internationale, poste qu’il a occupé jusqu’à sa nomination en 1984 secrétaire général de l’Union africaine (1984-1986), entre le Maroc et la Libye.  Le 15 octobre 2007, il a été nommé par SM le Roi Mohammed VI ministre de la Justice, poste qu’il a conservé jusqu’en janvier 2010.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *