Rapprochement entre le MP, le PAM, le RNI et l’UC : Des réunions quasi quotidiennes pour faire mûrir l’alliance

L’alliance des quatre partis passe à la vitesse supérieure. Le rapprochement entre le RNI, le PAM, le MP et l’UC se fait de plus en plus visible sur la scène politique nationale. Les quatre partis multiplient actuellement les contacts entre eux en perspective de la mise en place de l’alliance. Dans une déclaration à ALM, Mohamed Abied, secrétaire général de l’UC, a affirmé que les quatre formations tiennent des réunions quasi quotidiennes, au niveau des états-majors et au niveau des commissions techniques, pour «faire mûrir l’alliance». Désormais, les quatre partis politiques déclarent ouvertement vouloir mettre en place une alliance en perspective des prochaines échéances politiques. «Nous travaillons dans un cadre transparent. Nous ne cachons rien. Nous nous acheminons vers la mise en place d’une alliance. Le Maroc a besoin de pôles forts», souligne M. Abied. «La coordination actuelle entre ces quatre partis est presque une alliance. Nous attendons juste que notre alliance atteint la maturité pour déclarer officiellement sa naissance», poursuit le SG de l’UC. Selon M. Abied, trois points font actuellement l’objet de concertations entre les quatre partis, à savoir le rapprochement des positions au sujet des lois électorales, la mise en place d’une vision commune pour l’avenir et le rapprochement des programmes. M. Abied tient, par ailleurs, à signaler que «l’alliance des quatre a déjà commencé à inquiéter certains partis», faisant allusion à une sortie médiatique récente de Nabil Benabdellah, SG du PPS. Toutefois, le MP tient à tempérer. Pour le parti haraki, il est encore prématuré de parler d’alliance. «La mise en place d’une alliance ne se fait pas à travers la signature d’un document commun par les quatre leaders des partis. C’est une décision qui relève des instances délibérantes des quatre formations», souligne Mohamed Ouzzine, membre du bureau politique du MP. «Pour l’instant il ne s’agit pas d’une alliance, mais d’une convergence des points de vue pour certains sujets», précise M. Ouzzine. Même son de cloche auprès du RNI. «Certes, rien n’empêche les quatre partis de se regrouper dans un grand pôle libéral. Mais, il appartient aux bases des différents partis de décider», souligne Ouadie Benabdellah, membre du bureau exécutif du RNI. «Cela dit, il ne s’agit actuellement que d’une coordination de travail qui ne peut être que bénéfique pour le pays», explique-t-il. Selon des sources concordantes, les quatre partis comptent approfondir d’avantage leur coordination dans les prochains jours. D’après les observateurs, la naissance d’un grand pôle libéral regroupant les quatre partis est une question de temps seulement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *