Réactions

Mohamed Abied, SG de l’UC : «La Constitution sera modifiée automatiquement»
Selon Mohamed Abied, secrétaire général de l’UC, la réforme de la Constitution sera nécessaire une fois le projet de régionalisation touchera l’équilibre des compétences entre le centre et la périphérie. «Tout d’abord, il faut dire que la Constitution contient déjà des dispositions relatives à la régionalisation. Mais, aujourd’hui, on parle de régionalisation avancée. Une fois que le projet de régionalisation sera élaboré par la Commission consultative de la régionalisation et que les compétences et les attributions sont réparties entre l’Etat et la région, la Constitution sera en conséquence modifiée automatiquement», explique M. Abied. Selon le secrétaire général de l’UC, «l’Etat va déléguer, en vertu de la régionalisation, certaines de ses prérogatives au profit de la région d’où l’éventualité de la modification de la loi fondamentale», ajoutant que le lancement du chantier de la régionalisation «marque une étape très importante dans le processus de construction du Maroc moderne».

Abdelilah Benkirane, SG du PJD : «La réforme de la Constitution est inévitable»
Le secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD), Abdelilah Benkirane, estime que la mise en place du système de la régionalisation va passer par une réforme de la Constitution. «La réforme de la Constitution est inévitable à partir du moment où la régionalisation est prévue dans la Constitution. Certes, on ne sait pas encore quel est le contenu de la régionalisation qui sera mise en place, mais les attributions des régions vont certainement changer», explique-t-il dans une déclaration à ALM. Le secrétaire général du PJD avait affirmé à la MAP que «la régionalisation est une chose naturelle pour le Maroc qui a connu, auparavant, une forme de régionalisation, d’autant plus qu’il n’a jamais été, à travers son histoire, un Etat centralisé».

Mohamed Fadili, SG-adjoint du MP : «La régionalisation doit être constitutionnalisée»
Mohamed Fadili, secrétaire général-adjoint du Mouvement populaire, affirme que la Constitution doit être revue dans le cadre de la mise en place de la régionalisation avancée. «La révision de la Constitution s’impose à la lumière de la mise en place du système de la régionalisation avancée. Certes, la loi fondamentale contient déjà des dispositions sur la régionalisation mais l’on parle aujourd’hui d’un système avancé avec tout ce qui s’en suit, notamment, la révision du découpage administratif et la prise en considération des dimensions politiques, sociales et géographiques dans le cadre du nouveau système. C’est pour cela que la régionalisation doit être constitutionnalisée», explique M. Fadili, ajoutant que «les partis politiques, notamment le MP, sont en train de préparer des conceptions parallèles de la régionalisation avancée».

Latifa Bennani Smires : «Le cadre légal de la régionalisation doit être la Constitution»
«Cela fait près d’une décennie que le parti de l’Istiqlal prône l’élargissement des attributions des régions», souligne Latifa Bennani Smires, membre du bureau exécutif du parti de l’Istiqlal. «Nous soutenons la démarche de la régionalisation avancée. Nous pensons qu’elle est une nécessité», ajoute-t-elle. Pour celle, «la Constitution devrait contenir un article qui détermine les attributions, le nombre, le découpage géographique ainsi que les limites des régions. Il faut un cadre légal pour la régionalisation avancée et ce cadre doit être la Constitution».

Hakim Benchamach, SG-adjoint du PAM : «Se prononcer sur ce sujet est prématuré»
Pour Hakim Benchamach, secrétaire général-adjoint du PAM, il est prématuré de se prononcer sur la régionalisation et son intégration dans la Constitution. «Notre point de vue sur la question de la régionalisation avancée et l’intégration de celle-ci dans la Constitution, nous l’exprimerons durant les réunions et séminaires que nous organiserons dans les différentes villes du Royaume». «Se prononcer sur ce sujet maintenant est à mon sens prématuré», indique-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *