Réactions

Amina Bouayach. : «Il s’agit d’un acte de provocation prémédité»
«Il s’agit d’une démarche raciste. Il s’agit aussi d’un acte de provocation prémédité de la part d’une secte religieuse contre la religion musulmane et les musulmans. Cet acte est contraire à la déclaration de l’Unesco sur la liberté de conscience et de la liberté religieuse», précise Amina Bouayach, présidente de l’Organisation marocaine des droits de l’Homme (OMDH), dans une déclaration à ALM. Et d’ajouter que «le fait de brûler le Coran ne va pas, bien évidemment, porter atteinte à la foi des musulmans ni lutter contre le fanatisme de certaines personnes».


Lahcen Daoudi. : «On doit s’attendre au pire»
«A partir du moment qu’on taxe toujours les musulmans de racistes et d’intolérants, comment peut-on qualifier aujourd’hui cette initiative suscitant la haine de la part de ce groupe fanatique américain? C’est cet acte qui traduit l’intolérance par excellence. Parmi le un milliard et demi de musulmans à travers le monde, on ne pourra pas prévoir les réactions. Face à ces pratiques racistes de ce genre, les moyens de riposte ne doivent pas être surprenants», indique Lahcen Daoudi, secrétaire général-adjoint du Parti de la justice et du développement (PJD), dans une déclaration à ALM. «Sûrement, certains vont malheureusement recourir à la violence et à l’arme pour dénoncer l’initiative du pasteur américain. On doit s’attendre au pire», ajoute-t-il.

Abdelbari Zemzmi : «L’initiative de ce pasteur traduit un fanatisme aveugle»
«L’initiative du groupe religieux traduit un fanatisme aveugle qui va nous entraîner dans une spirale de violence. Les Etats-Unis et tous les pays européens ont dénoncé cet acte. Il s’agit d’une démarche absurde qui ne sert l’intérêt de personne. Ni les chrétiens ni les musulmans ne vont en tirer profit. C’est juste un énième acte qui va accentuer la haine à partir du moment que des groupes islamistes fanatiques vont riposter violemment à travers des attentats contre des églises et des innocents. Certainement, le pasteur américain, responsable de cette initiative, n’apprécie pas les conséquences de son acte», souligne Abdelbari Zemzmi, membre du Parti de la renaissance et de la vertu (PRV), dans une déclaration à ALM, ajoutant que «l’Islam dénonce la violence. Les préceptes du Coran, que le groupe religieux entend brûler, condamnent les attentats du 11 septembre ayant fait plus de trois mille victimes parmi des innocents. Mieux encore, le Saint Coran nous appelle au respect des autres».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *