Réactions

Mohamed Harouachi (ADMEA). : «Ould Sidi Mouloud a mis à nu le visage odieux du régime dictatorial algérien»
«Nous dénonçons fermement l’arrestation de l’inspecteur général de la police du Polisario. Cette démarche n’est nullement étrangère au régime algérien. Le savoir-faire de l’Algérie en matière de violations des droits de l’Homme les plus élémentaires est connu par tout le monde. Grâce à son courage inédit, M. Ould Sidi Mouloud a mis à nu le visage odieux du régime dictatorial algérien. Il a sacrifié sa vie, sa famille ainsi que les privilèges dont il jouissait à Tindouf en tant qu’inspecteur général de la police du Polisario pour mettre en exergue la vérité à propos de ce qui se passe dans les camps de la honte», indique Mohamed El Harouachi, président de l’Association des Marocains expulsés d’Algérie (ADMEA), dans une déclaration à ALM. «Dans le cadre de notre militantisme en tant qu’association de défense des droits de l’Homme, nous allons entreprendre plusieurs démarches pour assurer la sécurité de M. Ould Sidi Mouloud», ajoute-t-il.

Abdelilah Benkirane (PJD) : «L’Algérie n’a de façon d’exercer son autorité que par la force»
«L’arrestation de M. Ould Sidi Mouloud est un geste ignoble. Cet acte montre que l’Algérie n’a de façon d’exercer son autorité que par la force. Cette affaire montre, par ailleurs, que tout ce qu’a été construit par Alger durant plus de trente cinq ans est en train de s’effondrer. Car l’Algérie se trouve aujourd’hui incapable de compter parmi les populations séquestrées à Tindouf une seule personne ayant exprimé une opinion contraire à la sienne», affirme Abdelilah Benkirane, secrétaire général du Parti de la justice et du développement (PJD). Et d’ajouter que «nous appelons les instances nationales et internationales de défense des droits de l’Homme, l’Espagne et tous les Etats proches du dossier du Sahara à intervenir pour préserver l’intégrité physique de M. Ould Sidi Mouloud pour qu’il puisse rejoindre les siens à Tindouf en toute sécurité».

Thami Khyari (FFD) : «Le retour de Ould Sidi Mouloud à Tindouf traduit un acte courageux de sa part»
«Nous dénonçons avec la plus grande fermeté l’arrestation de ce haut cadre du Polisario. Le front séparatiste soutenu par Alger est le premier responsable des violations des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf. Le retour de Mustapha Ould Sidi Mouloud à Tindouf traduit un acte courageux de sa part. A vrai dire, nous rendons un vibrant hommage à nos compatriotes dans les camps de la honte qui militent pour la libération des populations séquestrées dans ces camps», souligne Thami Khyari, secrétaire général du Front des forces démocratiques (FFD), dans une déclaration à ALM, appelant les instances nationales et internationales à réagir pour assurer sa sécurité.

Mustapha Naïmi (Corcas) : «Tous les Marocains devraient se mobiliser en organisant des manifestations »
«Je dénonce cet affront et j’invite tous les Marocains à en faire autant. Maintenant, il faut déclencher une réelle dynamique de sensibilisation à l’échelle internationale. Des séries de communications et lettres de demande de soutien devraient être envoyées à toutes les instances concernées de part le monde, l’ONU et les différents organismes des droits de l’Homme. Tous les Marocains devraient se mobiliser en organisant des manifestations, des forums de discutions et des rencontres de sensibilisation afin de faire connaître le cas de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud et de démontrer qu’il n’est pas unique», indique Mustapha Naïmi, membre du Corcas, dans une déclaration à ALM. Et d’ajouter que «ce genre de démarches devrait être entrepris dans les différentes régions du Maroc et ne pas se concentrer uniquement dans les régions sud du Royaume. Il est temps de tirer des leçons de ce genre de dépassement à l’égard de notre pays».

Mohamed Abied (UC) : «Les droits de l’Homme sont systématiquement violés dans les camps de Tindouf»
«L’arrestation de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud par les milices du front Polisario soutenu par le régime algérien n’est nullement surprenant pour nous. Cette arrestation démontre, encore une fois, qu’il n’y a pas de liberté d’expression dans les camps de Tindouf et que les droits de l’Homme d’une manière générale y sont systématiquement violés. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a été arrêté parce qu’il a affiché publiquement son soutien au projet d’autonomie proposé par le Maroc», affirme Mohamed Abied, secrétaire général de l’Union constitutionnelle.

Saïd Ameskane (MP) : «Le Polisario recourt souvent à la répression pour faire taire  les opposants»
«Ma réaction ne peut être autre que celle de tous les Marocains qui aiment leur pays. Nous condamnons avec la plus grande fermeté l’arrestation de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud. Il s’agit d’un acte contraire aux droits de l’Homme, notamment la liberté d’expression et de circulation. Il s’agit aussi d’une aberration qui porte atteinte aux libertés des gens. M. Ould Sidi Mouloud n’a fait qu’exprimer son opinion lors d’une conférence de presse tenue à Smara. Cette affaire démontre à bien des égards que le Polisario recourt souvent à la répression pour faire taire les opposants et impose aux populations séquestrées dans les campements de Tindouf une vision unique», affirme Saïd Ameskane, membre du bureau politique du Mouvement populaire (MP).

Souhail Abdelouahed (PPS). : «Le Polisario a exposé au grand jour son vrai visage»
«Je suis tout à fait solidaire avec ce haut cadre du Polisario. Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud a uniquement voulu exprimer son point de vue en toute démocratie et démontrer ce que le front séparatiste refuse de s’avouer. Et là encore, le Polisario a exposé au grand jour son vrai visage en manifestant par une force brutale ses penchants anti-dialogue et son opposition à toutes formes de négociations. Ils l’ont tout simplement empêché de parler. Il faut donc que tous les Marocains, d’une seule voix, apportent leur soutien à ce détenu», souligne Souhail Abdelouahed, membre du bureau politique du PPS, dans une déclaration à ALM. Et d’ajouter que «le Polisario fait preuve, une fois encore, d’une absence totale de démocratie dans ses rangs et cela doit absolument être dénoncé».

Rachida Benmassoud (USFP) : «Nous dénonçons les agissements irresponsables et illégaux du Polisario»
«Nous saluons hautement l’acte audacieux de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud. Cet homme a eu le courage et la volonté nécessaire, défiant ainsi toutes les menaces du Polisario et de l’Algérie, pour clamer haut et fort la vérité et dire publiquement que la proposition d’autonomie est la seule solution possible et crédible pour mettre fin à ce conflit qui n’a que trop duré», affirme Rachida Benmassoud, membre du bureau politique de l’Union socialiste des forces populaires (USFP). «Nous dénonçons vigoureusement les agissements irresponsables et illégaux commis par le Polisario contre M. Ould Sidi Mouloud. Nous appelons nos confrères algériens, notamment, les intellectuels, les composantes de la société civile et les militants des droits de l’Homme à agir pour garantir à ce haut cadre du Polisario son droit à la liberté d’expression et préserver son intégrité physique», ajoute-t-elle.

Chiba Mae El Ainayne (PI) : «Cette arrestation montre clairement l’absence totale de la liberté d’expression dans les camps de la honte»
«L’on ne connaît de l’Algérie et sa création le Polisario que des gestes de ce genre. L’arrestation de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud montre clairement l’absence totale de la liberté d’expression et de circulation dans les campements de la honte. Il est d’usage que l’Algérie et le Polisario commettent les violations les plus atroces des droits de l’Homme», précise Chiba Mae El Ainayne, membre du comité exécutif du parti de l’Istiqlal, dans une déclaration à ALM. Et d’ajouter que «ce responsable de la police du Polisario n’a subi aucune pression au Maroc, là où il a exprimé clairement son opinion à propos de la pertinence du projet d’autonomie. Par contre, une fois mis les pieds sur le territoire algérien, M. Ould Sidi Mouloud a été arrêté sans aucun respect des droits de l’Homme».

Nourredine Ayouch, pdt de la Fondation Zakoura : «Le Polisario ne doit pas avoir peur de la confrontation des idées»
«Comme tout le monde, je suis scandalisé par cette arrestation de Ould Sidi Mouloud. Nous remarquons d’emblée qu’il y a deux poids, deux mesures», a indiqué à ALM Nourredine Ayouch président de la Fondation Zakoura pour l’éducation. Et d’ajouter: «L’affaire d’Aminatou Haidar avait fait un drame dans la communauté internationale et les ONG s’étaient mobilisées. Alors qu’on a vu à peine deux ou trois ONG internationales se manifester pour la libération de Ould Sidi Mouloud. Rappelons que ce dernier a décidé de son propre chef de venir au Maroc, et d’attirer l’attention sur la situation humanitaire catastrophique dans les camps de Tindouf. Il a choisi le dialogue et de discuter la proposition d’autonomie du Sahara et c’est ce qui lui a valu d’être arrêté. Au Maroc, n’importe qui peut exprimer ses idées. On n’arrête pas les gens qui veulent le dialogue. Il faut libérer Ould Sidi Mouloud pour qu’il s’exprime librement. Le Polisario ne doit pas avoir peur de la confrontation des idées. Il est temps que le Maroc et l’Algérie dialoguent».

Mohamed Moujahid (PSU) : «Les Algériens continuent à commettre des erreurs déplorables»
«Les membres du bureau politique du Parti socialiste unifié dénoncent avec vigueur l’arrestation de Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud par le Polisario. Il s’agit d’une enfreinte claire et nete des droits de l’Homme tels qu’ils sont universellement reconnus», indique Mohamed Moujahid, secrétaire général du Parti socialiste unifié (PSU), dans une déclaration à ALM. «Malheureusement, nos frères algériens continuent à commettre des erreurs déplorables contraires aux intérêts et aux aspirations des peuples de la région maghrébine», indique-t-il.

Tajeddine El Husseïni, professeur universitaire : «La séquestration de Ould Sidi Mouloud a mis en exergue le vrai visage du Polisario»
«L’arrestation de ce responsable chargé du maintien de l’ordre dans les camps de Tindouf, par les milices du front séparatiste a encore une fois mis en exergue le vrai visage du Polisario. A ne pas perdre de vue que les services de renseignement algériens sont impliqués directement dans cette opération. Cette affaire a montré au monde entier que l’Algérie et le Polisario tiennent un double discours. D’une part, ils appellent toujours au respect des droits de l’Homme pour servir ses propres intérêts et d’autre part, ils n’hésitent pas de recourir à la répression pour faire taire les opposants. L’opinion publique internationale est aujourd’hui et plus que jamais consciente de ce constat», précise Mohamed Tajeddine El Husseïni, professeur universitaire.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *