Réactions

Mustapha Benhamza : «Le CES sera chargé de mettre en place des visions globales»
«Un groupe important de personnes, appartenant à divers sensibilités et ayant des visions différentes, ne peut qu’élaborer de bonnes décisions. C’est la philosophie du CES. Ce Conseil à caractère pluraliste est très bénéfique pour le développement social. Les membres du Conseil économique et social (CES) seront chargés de mettre en place des visions globales pour ce qui est des questions à caractère social et les soumettre aux parties concernées. Ces visions pourront par la suite être traduites dans des textes et des lois», précise Mustapha Benhamza, président du Conseil régional des ouléma de l’Oriental et membre du CES.

Bouchaïb Benhamida : «Le CES va travailler loin de la pression»
«Le CES est une initiative importante qui va contribuer au développement économique et social de notre pays», a indiqué Bouchaïb Benhamida, président de la Fédération nationale du bâtiment et des travaux publics (FNBTP). Et de poursuivre que « SM le Roi Mohammed VI a choisi le bon moment pour lancer ce Conseil. Ce dernier constitue une force de proposition qui, aux côtés du gouvernement et du Parlement, va travailler dans la sérénité et loin de toutes sortes de pression». «Ce Conseil va certainement trouver des réponses à toutes les questions à caractère socio-économique», a conclu Bouchaïb Benhamida.

Abdelilah Hifdi : «Le CES est un outil de bonne gouvernance»
«Ce qui interpelle en premier lieu c’est la composition diverse du Conseil qui réunit notamment des partenaires économiques et sociaux. Toute l’expertise y est réunie. Le CES est un outil de bonne gouvernance. Il constitue un espace d’évaluation des politiques publiques. Sa création intervient dans un contexte spécifique : la crise mondiale et les perturbations sociales dans le monde arabe. Le CES sera susceptible d’apporter de la cohérence au niveau des stratégies sectorielles. Il sera chargé de réaliser des études sur le contexte social», affirme Abdelilah Hifdi, président de la Fédération du transport affiliée à la CGEM et membre du CES.

Saâd Sefriou : «Le CES va réformer les divers projets du pays»
«Je suis convaincu que le Conseil économique et social est un nouvel organe qui va réformer les divers projets de développement du secteur économique et social entrepris par notre pays», a précisé Saâd Sefrioui, membre du CES et président de la Fédération des entreprises d’artisanat (FEA). «Il me semble très important que des personnalités de différentes sensibilités prennent part à ce Conseil économique et social. Cela ne pourra qu’avoir un impact positif sur son rendement. Et de ma part, je vais contribuer aux travaux de ce Conseil et apporter une valeur ajoutée à ses actions», a conclu M. Sefrioui.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *