Réactions

Rachid Talbi Alami : «Les forces de l’ordre ont géré les manifestations d’une manière civilisée»
«Aujourd’hui, on n’a plus d’excuses pour sortir dans la rue pour réclamer quoi que ce soit. Dans son discours à la Nation, SM le Roi a tracé une feuille de route pour entamer de grandes réformes politiques et constitutionnelles. Je me demande : ces gens descendent dans la rue pour réclamer quoi? Ils doivent comprendre qu’on ne peut pas décréter un changement du jour au lendemain. Ils doivent cesser de manifester, car tout le monde est appelé aujourd’hui à contribuer à la mise en œuvre des réformes annoncées par le Souverain», précise Rachid Talbi Alami, membre du bureau exécutif du RNI, dans un déclaration à ALM. Et d’ajouter que «par ailleurs, il faut dire que les forces de l’ordre ont géré d’une manière civilisée les manifestations de dimanche. Elles étaient obligées d’intervenir pour préserver l’ordre public».

Abdelouahed Souhail : «Ces gens doivent déballer leurs marchandises»
«Il est clair que les réformes annoncées par le discours royal du 9 mars placent le Maroc dans une perspective de développement et de progrès démocratique. Qu’une minorité de gens continue de manifester après cela paraît étrange. Il faut que ces derniers déballent leurs marchandises. Ils doivent nous dire quelles sont leurs revendications qui n’ont pas été satisfaites. S’ils estiment que ces réformes ne sont pas démocratiques et insuffisantes, c’est leur propre point de vue que nous ne partageons pas», indique Abdelouahed Souhail, membre du bureau politique du PPS, dans un déclaration à ALM. «Ces gens doivent comprendre qu’ils ne vont pas imposer par la pression leur point de vue minoritaire sur la majorité écrasante du peuple marocain», ajoute-t-il.

Mohamed Fadili : «SM le Roi Mohammed VI est à l’écoute des aspirations des citoyens»
«Le Maroc est un Etat de droit. La vague de contestations qui secoue le monde arabe et certains pays de l’Europe de l’Est a touché essentiellement les régimes autoritaires et totalitaires où le parti unique monopolise le pouvoir. Donc, le Maroc n’est nullement concerné par cette vague. Au Maroc, SM le Roi Mohammed VI est à l’écoute des aspirations des citoyens. Il ne cesse de lancer des chantiers structurants et très prometteurs pour l’avenir du pays, notamment la régionalisation avancée et la réforme constitutionnelle», souligne Mohamed Fadili, membre du bureau politique du MP, dans une déclaration à ALM. Et d’ajouter que «concernant les manifestations, le MP refuse catégoriquement les actes de vandalisme et le saccage des propriétés des citoyens par les fauteurs de troubles».

Lahcen Daoudi : «Tout le monde est tenu par le respect de la loi»
«Tout le monde est tenu par le respect de la loi que ce soit l’Etat ou la société. Nul n’est au-dessus de la loi, ni les forces de l’ordre ni les manifestants. Si l’Etat autorise une manifestation quelconque il faut que les gens suivent la procédure, et si l’Etat ne l’autorise pas les personnes intéressées peuvent recourir à la justice. Le mot d’ordre dans cette affaire doit être l’application stricte de la loi», note Lahcen Daoudi, secrétaire général-adjoint du PJD, dans une déclaration à ALM.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *