Réactions

Mohamed Horani : «Ces changements vont contribuer à l’évolution du Maroc»
«D’abord je suis très ravi de cette nouvelle. Et je tiens à rappeler que beaucoup d’agences de notation mondiales comme celle de Standard and Poor’s ont chaleureusement applaudi le discours de SM le Roi Mohammed VI du 9 mars», a déclaré Mohamed Horani, président de la CGEM. «Je suis heureux du fait que nos partenaires étrangers ont constaté que le Maroc vit dans une stabilité politique et une ambiance saine qui maintient la stabilité économique à long terme», a estimé le patron des patrons. «Ces changements dans les réformes de la Constitution annoncées par SM le Roi lors de son discours vont contribuer sans aucun doute à l’évolution du Maroc par rapport aux autres pays», a conclu M. Horani.

Ahmed Lahlimi : «Une occasion de s’impliquer dans l’investissement»
«La croissance soutenue que connaît le Maroc depuis ces dix dernières années conjuguée à une politique résolue de lutte contre la pauvreté et l’inégalité dans le cadre d’un souci permanent des équilibres macroéconimiques, avait déjà donné les signes de stablité», a souligné Ahmed Lahlimi, haut commissaire au Plan. «S’il est certain que les réformes annoncées par SM le Roi vont favoriser la plus grande appropriation par les citoyens des exigences d’une telle perspective, elles devraient être l’occasion pour le capital national privé de mieux s’impliquer dans l’investissement. Avec une stabilité économique, la stabilité sociale constitue le facteur déterminent de la valorisation de tous les efforts», a-t-il ajouté.

Youssef Iben Mansour : «Cela est la preuve de la stabilité que connaît le Royaume»
«Le maintien de l’évaluation de la solvabilité du Maroc par S&P  est un excellent indicateur dans le contexte actuel. À l’heure où les pays arabes connaissent une instabilité politique et socio-économique importante, le maintien de la notation relève de la performance», a souligné Youssef Iben Mansour, président de la Fédération nationale des promoteurs immobiliers. «Cela est la preuve de la stabilité que connaît le Royaume, bien que l’idéal aurait été que la note soit relevée et ce maintien reste déjà une excellente opportunité pour le Maroc. Les investisseurs étrangers dans le secteur de l’immobilier sont très attentifs à ce genre d’indicateur. Dans ce sens, la notation du Maroc aura un impact très positif sur le secteur», a-t-il ajouté

Fathallah Sijilmassi : «Le Maroc est dans une logique dynamique»
«Cette nouvelle annoncée par S&P  est une confirmation que notre Maroc est dans une logique dynamique et de changement avec une rhétorique différente sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI», a souligné Fathallah Sijilmassi, directeur de l’Agence marocaine pour le développement des investissements. Et de poursuivre qu’«après le discours du Souverain, beaucoup de personnalités, institutions et agences de notation internationales ont apprécié le pas courageux pris par SM le Roi lors de son discours qui démontre la démocratie et la stabilité politique du Maroc». «Aujourd’hui, les investissements sont en train de prospecter le Maroc comme destination stable et évolutive pour leurs projets», a souligné M. Sijilmassi.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *