Réactions : Mustapha Mansouri, ministre de l’Industrie, du Commerce

Les mesures contenues dans la lettre royale est la meilleure réponse pour dépasser les blocages devant l’investissement. En cela, cette initiative est historique, puisqu’elle va consolider la décentralisation, la déconcentration et la régionalisation de l’investissement selon un nouveau modèle économique, financier et administratif. Ce qui va contribuer au renforcement des pouvoirs institutionnels de la région en lui donnant les moyens et les compétences nécessaires pour gérer et faire aboutir tout acte d’investissement. Ceci traduit la volonté royale de conjuguer le nouveau concept d’autorité avec la démocratie locale. L’approche est multidimensionnelle :
Économique : faciliter les investissements et les encourager, attirer de nouveaux capitaux, faire du Maroc une plate-forme d’investissement dans la région méditerranéenne, créer des richesses et des emplois nouveaux.
Administrative : déconcentrer et décentraliser les décisions auprès des collectivités locales pour accélérer les procédures et réduire les délais mais aussi pour créer une compétitivité entre les régions en matière d’investissement. Les centres régionaux d’investissement vont permettre aussi une atténuation des disparités régionales en matière de développement.
Politique : Créer de nouveaux centres de décision en matière économique par la délégation de pouvoirs des ministres aux walis pour leur permettre de prendre des décisions nécessaires et adéquates, eu égard à leur proximité et leur connaissance des réalités locales.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *