Référundum : Les chorfas appellent à voter «Oui»

La Tariqa soufie alaouite marocaine et les chorfas de différentes régions du Royaume du Maroc ont lancé un appel, depuis la ville de Meknès, pour voter «Oui» au projet de la nouvelle Constitution, qui sera soumis à référendum le 1er juillet prochain. A cet égard, les adeptes de cette Tariqa ont exprimé leur soutien au contenu du discours adressé par SM le Roi Mohammed VI à la Nation le 17 juin.
Dans un communiqué, la Tariqa soufie alaouite a appelé toutes les potentialités marocaines à adhérer à ce chantier national grandiose et à assumer leur responsabilité dans la préservation des constantes de la Nation et dans la réalisation du développement global dans tous les domaines. Aussi, la Tariqa soufie alaouite a appelé à voter en faveur du nouveau pacte historique entre le Trône et le peuple, illustré par le projet de la nouvelle Constitution, et à engager la mobilisation pour l’édification du nouveau modèle marocain de démocratie et de développement. Pour leur part, les chorfas du Royaume du Maroc ont souligné, dans un communiqué, que la Nation marocaine vit actuellement une véritable épopée militante pour édifier un Etat musulman démocratique chérifien où le peuple dispose de son destin et gère ses propres affaires. Ils ont fait valoir que l’’Islam est la religion de l’Etat du Maroc depuis l’avènement de Moulay Idriss Al-Akbar, fondateur du Royaume du Maroc, choix que la Dynastie alaouite chérifienne a consacré jusqu’à nos jours, en veillant à l’ancrage du Royaume dans ses racines religieuses, fondées sur le Saint Coran et la Sounna du Prophète. Les chorfas du Royaume ont, aussi, salué le discours adressé par SM le Roi à la Nation le 9 mars 2011, qui consacre les référents du Royaume en tant que monarchie musulmane démocratique, attachée aux valeurs d’ouverture, de modération, de tolérance et de dialogue entre les différentes civilisations humaines et bannissant toutes les formes d’extrémisme et de racisme.
Ils ont, également, exprimé leur conviction que le projet de la nouvelle Constitution fait sien le principe de l’égalité dans l’exercice des droits et des libertés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *