Réforme constitutionnelle : La vague du «Oui» déferle sur les villes marocaines

Réforme constitutionnelle : La vague du «Oui» déferle sur
les villes marocaines

A quelques jours seulement du référendum constitutionnel, des milliers de Marocains sont descendus, dimanche 26 juin, dans la rue pour exprimer leur soutien au projet de la nouvelle Constitution. Les manifestants, convaincus de l’importance du nouveau texte fondamental qui augure d’une nouvelle ère démocratique au Royaume, ont appelé à la mobilisation et à la participation massive des citoyens au référendum et à voter «Oui», le vendredi 1er juillet prochain. Dans plusieurs villes marocaines, ils étaient nombreux à marcher en scandant des slogans en faveur de la réforme constitutionnelle en cours. Ces marches ont été organisées à l’appel des acteurs de la société civile. Les manifestants ont tenu à mettre en exergue à travers leurs slogans le contenu du nouveau texte, annoncé par SM le Roi dans son discours du 17 juin, ainsi que les axes fondamentaux de la réforme. La ville de Casablanca a connu le plus grand rassemblement des manifestants. A l’appel de la Zaouia Kadiriya Boutchichia et de certaines ONG, près de 300.000 personnes, selon les organisateurs, ont occupé les grandes places de la capitale économique. La marche a débuté vers 18 h et a pris fin vers 20 h. Dans un climat festif, ils répétaient en chœur l’hymne national et brandissaient des banderoles appelant à voter en faveur du projet de la nouvelle Constitution. «Oui à la nouvelle Constitution», «Tous derrière SM le Roi pour la réforme», «Votez Oui», «Le peuple veut la nouvelle Constitution», lit-on dans les banderoles brandies par les manifestants. Les participants à cette marche de soutien au projet brandissaient également des drapeaux nationaux et les portraits de SM le Roi. A Fès, des milliers de manifestants ont également investi les grandes artères pour exprimer leur soutien au projet de la Constitution et à appeler à voter «Oui». «Oui le jour J, Oui pour la nouvelle Constitution», était le slogan phare lors de cette manifestation. Les manifestants brandissaient également des portraits du Souverain ainsi qu’un Tifo géant aux couleurs du drapeau national. A Oujda, des milliers de citoyens ont également appelé à voter «Oui» pour le nouveau texte. «Oui à la nouvelle Constitution», «Oui pour le Maroc nouveau», «Le peuple aime son Roi», lit-on dans les banderoles brandies par les manifestants à Oujda. Même élan de patriotisme à Agadir. Dans cette ville du Sud, les citoyens ont marché en soutien au projet de la Constitution à l’appel de plusieurs acteurs de la société civile et d’organisations professionnelles. Plusieurs partis politiques, syndicats, associations professionnelles et des ONG ont appelé, par ailleurs, à une autre marche pour jeudi 30 juin pour appeler à plus de mobilisation des citoyens. «Oui à la nouvelle Constitution», «Oui à la Constitution de la stabilité», ont scandé, pour leur part, les manifestants à Marrakech. Une grande marche a sillonné les grandes artères de la ville ocre pour appeler à voter pour le nouveau texte. A Khénifra, les participants à une manifestation ont scandé des slogans mettant en valeur les nouveautés apportées par le nouveau texte. «Khénifra dit «Oui» à la nouvelle Constitution», «Une Constitution logique, participative et démocratique», scandaient les manifestants qui ont également tenu à saluer la constitutionnalisation de la langue amazighe. Aussi, à Berrechid, plusieurs députés, conseillers communaux, responsables locaux de partis politiques et acteurs de la société civile ont pris part à une grande manifestation de soutien au projet de la Constitution. Le projet de la nouvelle Constitution apporte des changements profonds par rapport au texte de 1996. Le nouveau texte met l’accent sur l’élargissement des prérogatives du Parlement, le renforcement du rôle du gouvernement et la mise en place d’un pouvoir exécutif indépendant. Le projet consacre également les droits de l’Homme et annonce la constitutionnalisation de plusieurs institutions de la bonne gouvernance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *