Reprise de la croissance au premier trimestre 2006

Dans un communiqué publié lundi, le HCP précise que l’arrêté des comptes nationaux du premier trimestre 2006 fait ressortir que un taux d’accroissement en glissement annuel du PIB à prix constants, corrigé des variations saisonnières, affichant une augmentation de 6,7% contre 1% une année auparavant.
Cette évolution, explique-t-on, résulte conjointement de la hausse de 30,3% de la valeur ajoutée agricole contre une baisse de 19,9% en 2005 et de l’augmentation du PIB non agricole de 3,4% contre 4,7% le même trimestre de l’année précédente.

Par type d’activités, à l’exception des secteurs des mines, de l’énergie et celui des Administrations publiques qui ont affiché des taux négatifs, tous les autres secteurs non agricoles ont évolué à la hausse. Les plus fortes performances ont été enregistrées par les valeurs ajoutées du commerce, du bâtiment et travaux publics et des transports et communications réalisant ainsi des évolutions respectives de 8,8% , 7,7% et 6,2% contre respectivement 1,6% , 4,8% et 5,4% le même trimestre une année plus tôt. De leur côté, les industries de transformation ont progressé de 3,9% contre 0,8% au premier trimestre 2005.

L’analyse par groupe de branches montre que cette croissance résulte essentiellement d’une hausse de 17,1% dans la branche des "Industries Métalliques, Mécaniques, Electriques et Electroniques", de 8,0% dans celle des "Autres industries" et de 4,6% dans celle de "Textile et Cuir" contre respectivement une augmentation de 3,2% et des baisses de 3,7% et 1,2% le même trimestre de 2005.

Les branches de l’"Agroalimentaire" n’ont cru que de 0,1% contre 2,1% en 2005. Tandis que les branches de la "Chimie et parachimie" et celle de "Transformation des minéraux de carrière", ont vu leurs valeurs ajoutées baisser respectivement de 3,4% et 0,2% contre des augmentations de 0,7% et 3,1% enregistrées le même trimestre de l’année passée.
Les autres services marchands "Hébergement et Restauration, les services non financiers rendus aux ménages et aux entreprises et les services financiers" ont connu une progression de leur valeur ajoutée de 3,4% contre 2,7% au même trimestre de l’année écoulée.

Par ailleurs, en glissement trimestriel, le PIB à prix constants a marqué une hausse de 2,1% au cours du 1er trimestre 2006 au lieu de 1,4% le trimestre précédent. A prix courants, le PIB a marqué une hausse de 9,3% par rapport au même trimestre de l’année passée.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *