Retour à la normale au port d’Almeria après deux jours de blocage

"La situation est tout à fait normale au port et les passagers peuvent désormais embarquer le même jour de leur arrivée à Almeria", a affirmé le Consul Général du Maroc à Almeria, Abdelkhalek Atrari.

Mardi matin, 6.000 MRE étaient toujours bloqués dans le port d’Almeria, dont certains depuis quatre jours, suite à la mise hors service, pour problèmes techniques, du navire "Mistral" de la compagnie maritime COMANAV.

La mise hors service de ce navire, d’une capacité de 2.500 passagers, a donné lieu à un overbooking sans précédent pour les compagnies COMARIT et TRANSMEDITERRANEA qui s’étaient trouvées dans l’incapacité d’absorber le flux croissant des passagers.

La COMANAV a dépêché le navire "Al Mansour" du port d’Algésiras (sud) à celui d’Almeria, pour répondre à la situation d’urgence créée par l’avarie du navire "Mistral", ce qui a permis de décongestionner le port, mardi après-midi.

Suite à cette situation, le délégué du gouvernement espagnol en Andalousie, Juan José Lopez Garzon, a annoncé le déploiement d’un dispositif spécial pour porter assistance aux ressortissants marocains qui se trouvaient au port, d’autant que le thermomètre enregistrait mardi des températures qui dépassaient les 35 degrés.
La délégation du gouvernement espagnol à Almeria a critiqué les compagnies maritimes pour n’avoir pas respecté le plan de flotte et les horaires, ce qui a engendré une "situation irrégulière" dans le port de la ville.

Les autorités portuaires d’Almeria craignent une situation similaire durant le week-end, qui enregistre normalement une affluence plus importante.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *