Retraites: Une riposte UMT, CDT et FDT se prépare

Retraites: Une riposte UMT, CDT et FDT se prépare

Un front syndical pourrait bientôt voir le jour. Bien que le gouvernement n’ait pas encore officialisé son plan pour réformer le système des retraites, les centrales syndicales se préparent déjà à riposter contre les mesures envisagées par l’Exécutif, notamment l’allongement du départ à la retraite.

En effet, trois centrales syndicales multiplient les concertations ces derniers jours pour prendre une décision commune. Il s’agit de la FDT (Fédération démocratique du travail), la CDT (Confédération démocratique du travail) et l’UMT (Union marocaine du travail).

Si la coordination entre la FDT et la CDT n’est un secret pour personne, la jonction de l’UMT pour former un trio avec les deux premières centrales syndicales représente un revirement majeur dans l’action syndicale. Interrogé par ALM, Miloudi Moukharik a confirmé depuis Tunis où il participe à un événement organisé par la toute puissante centrale syndicale tunisienne UGTT, les contacts noués entre les trois syndicats.

«Nous sommes actuellement au stade d’échange de points de vue et d’analyses de nos syndicats respectifs concernant notamment le projet de réforme des caisses de retraite. L’UMT est par essence un syndicat unitaire et nous n’hésiterons pas à prendre toutes les décisions communes nécessaires pour préserver les droits et acquis des travailleurs», a-t-il déclaré.

Même son de cloche chez les deux autres syndicats. Les responsables de la FDT confirment également les concertations avec l’UMT. «La coordination n’a jamais cessé avec nos partenaires à la CDT. Aujourd’hui, nous voulons élargir le champ de cette coordination en s’ouvrant sur d’autres syndicats.

Dans ce sens, nous avons ouvert des canaux de communication avec la direction de l’UMT notamment au sujet de la réforme des caisses de retraite», souligne Mohamed Daidaa, conseiller parlementaire et membre influent au sein de la FDT.

Larbi Habchi, parlementaire et dirigeant dans le même syndicat, affirme que les concertations pourraient apporter du nouveau dans les prochains jours. Cependant, les responsables des deux côtés préfèrent rester prudents en évitant de parler de la teneur des concertations ou de la nature des futures décisions communes. Probablement, les concertations avancent lentement en dépit d’une volonté affichée des deux côtés de travailler en commun sur le dossier des retraites.

Du côté de la FDT et de la CDT, les responsables se contentent de confirmer les prises de contact, attestant qu’aucune décision définitive n’a été prise. Pour sa part, la direction de l’UMT cherche à éviter toute interprétation politique du rapprochement avec les deux autres syndicats. «Nous allons veiller à ce que nos actions et décisions soient loin de toute considération politique ou partisane.

Il est de ce fait certain que nous allons faire tout ce qu’il faut pour prendre des mesures dans l’intérêt des travailleurs», a conclu Moukharik. A noter enfin que des fuites dans la presse avaient révélé la volonté du gouvernement de porter l’âge légal de départ à la retraite à 62 ans pour les fonctionnaires à partir de 2015 avant d’arriver à terme à une retraite à 65 ans.

Les taux de cotisation et la méthode de calcul de la pension de retraite seront également modifiés. Mais l’Exécutif n’a ni infirmé ni confirmé ces informations se contenant d’annoncer que l’année 2014 sera l’année du démarrage de la réforme de retraite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *