Ribéry et Benzema mis en examen dans l’affaire Zahia

Ribéry et Benzema mis en examen dans l’affaire Zahia

Les footballeurs internationaux français Franck Ribéry et Karim Benzema, soupçonnés d’avoir eu des relations tarifées avec une prostituée lorsqu’elle était mineure, ont été placés, mardi matin, en garde à vue dans les locaux de la Brigade de répression du proxénétisme (BRP) à Paris. Les deux joueurs ont été placés en garde à vue mardi vers 09h00 (07h00 GMT) sur commission rogatoire du juge Yves Dando qui enquête sur des faits présumés de proxénétisme ayant pour cadre un bar proche des Champs-Elysées, le Zaman Café. Leur garde à vue, qui peut être interrompue à tout moment, est susceptible de durer au total 48 heures. A l’issue de celle-ci, les deux internationaux peuvent être remis en liberté ou présentés devant le juge d’instruction en vue d’une éventuelle mise en examen ou d’un placement sous le statut intermédiaire de témoin assisté. Ribéry, le milieu de terrain offensif du Bayern Munich, est arrivé, accompagné d’un proche, au siège de la BRP mardi vers 08h45 (06h45 GMT), a constaté un journaliste de l’AFP. Le visage fermé, vêtu d’un tee-shirt à l’effigie de James Dean, il n’a pas souhaité s’exprimer. Le fait de solliciter des relations sexuelles avec une mineure prostituée est passible de trois ans de prison et de 45.000 euros d’amende. Mais il revient à l’accusation de prouver que le client savait que la prostituée était mineure. C’est en auditionnant des prostituées fréquentant le Zaman Café, qui a depuis fait l’objet d’une fermeture administrative, que les policiers se sont rendus compte que l’une d’elles était mineure au moment d’une partie des faits et sont ainsi remontés vers certains clients. Au cours de l’enquête, Zahia D., une jeune prostituée gravitant autour du Zaman Café, a en effet affirmé aux policiers avoir eu des relations tarifées avec des footballeurs, notamment Franck Ribéry, en 2009, et Karim Benzema (actuellement au Real Madrid), en 2008, alors qu’elle avait 16 ans, ainsi qu’avec un autre Bleu, Sidney Govou (recruté cet été au Panathinaïkos Athènes), en mars 2010, quand elle était majeure. L’avocat de Franck Ribéry, Me Sophie Bottai, a assuré à la presse devant le siège de la BRP que son client ignorait que la jeune femme était mineure lorsqu’il a eu une relation tarifée avec elle. L’avocat de Benzema, Me Sylvain Cormier, n’a pu être joint par l’AFP. La jeune femme avait déjà assuré fin avril dans l’hebdomadaire Paris-Match que les joueurs ignoraient qu’elle était mineure. La star du Bayern Munich avait reconnu devant les enquêteurs avoir eu une relation avec elle et lui avoir payé un voyage et un séjour en Bavière. Les enquêteurs cherchent notamment à déterminer si c’est Franck Ribéry qui lui a réservé son billet d’avion, ce qui lui aurait donné accès à la date de naissance de Zahia. Benzema, attaquant du Real Madrid, avait pour sa part affirmé le 3 mai ne pas se sentir «concerné» par cette affaire et qu’il n’avait «rien à (se) reprocher». Quatre personnes, dont le gérant du bar, un serveur et un homme soupçonné d’avoir fourni des prostituées à un clientèle du show-business, ont déjà été mis en examen et ont fait de la détention provisoire dans cette affaire qui a écorné l’image des Bleus, même si Benzema ne faisait pas partie des 23 joueurs sélectionnés pour la Coupe du monde en Afrique du Sud. Le gérant et son frère, serveur au Zaman Café, ont admis au cours de l’enquête la présence de prostituées dans l’établissement qui composaient «50% de la clientèle féminine» de l’établissement, selon un arrêt du 24 juin de la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris, consulté par l’AFP.

  Jean-Claude Pierrette et Mathieu Ffoulkes (AFP)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *