Riyad accorde un don de 500 millions de dollars au Maroc pour faire face à la flambée du pétrole

Riyad accorde un don de 500 millions de dollars au Maroc pour faire face à la flambée du pétrole

Le Maroc a du mal à supporter le poids de la facture pétrolière. Au cours du premier trimestre 2008, la valeur des importations de pétrole brut a presque doublé par rapport à la même période de l’année précédente, passant de 4,819 milliards de dirhams en 2007 à 8,138 milliards de dirhams cette année. Pour la même période de comparaison, le prix moyen de la tonne est passé de 3.387 dirhams à 5.232 dirhams, soit une augmentation de 54,5 %. La flambée du cours du pétrole sur le marché international touche de plein fouet le Maroc, rappelons-le, pays importateur de l’or noir essentiellement d’Arabie Saoudite. Et c’est ce pays-là, qui détient les plus gros gisements de pétrole du monde, qui vient aujourd’hui en aide au Maroc pour atténuer le poids de la facture pétrolière. En effet, l’Arabie Saoudite vient de débloquer «un soutien financier» au Maroc de 500 millions de dollars. Et ce «pour atténuer l’impact de l’augmentation exceptionnelle de la facture énergétique du Royaume». Ce «soutien financier» a été au menu d’une rencontre entre SM le Roi Mohammed VI, lundi 5 mai, à Khénifra, et le Dr. Mohamed Ben Abderrahman Al Bichr, ambassadeur du Royaume d’Arabie Saoudite à Rabat, en tant que porteur d’un message du Roi Abdallah Ibn Abdelaziz Al Saoud. Selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, ce message, qui fait suite à la récente mission d’un émissaire royal auprès du Serviteur des deux Lieux Saints, «porte sur la décision du Royaume d’Arabie Saoudite d’accorder un soutien financier au Royaume du Maroc d’un montant de 500 millions de dollars, pour atténuer l’impact de l’augmentation exceptionnelle de la facture énergétique du Royaume». À l’issue de cette audience, SM le Roi Mohammed VI a eu un entretien téléphonique avec le Serviteur des deux Lieux Saints, le Roi Abdallah Ibn Abdelaziz Al Saoud, au cours duquel, le Souverain a exprimé sa très Haute appréciation, en son nom personnel et au nom du peuple marocain, pour ce geste significatif, témoignage supplémentaire de la solidarité agissante et permanente entre les deux Royaumes, dont les peuples sont unis par des relations fortes et fraternelles, selon ce communiqué.
Rappelons que durant les trois premiers mois de cet exercice, le Maroc a importé l’équivalent de 3,57 milliards de dirhams de l’huile brute de pétrole d’Arabie Saoudite au lieu de 2,085 milliards de dirhams au premier trimestre 2007, devançant de loin l’Iran, la Russie et l’Irak.
Affectée par le renchérissement des cours du pétrole sur le marché international, la facture pétrolière marocaine puise et épuise le budget de la Caisse de compensation. De 20 milliards de dirhams, prévus dans la loi de Finances à 30 milliards de dirhams comme annoncé, il y a quelques semaines, le budget de la Caisse de compensation pourrait grimper à 38,5 milliards de dirhams d’ici fin 2008. Et pour cause, les prix des carburants sont toujours sur une pente ascendante. Mardi dernier, les prix du pétrole ont battu un nouveau record en se maintenant au-dessus des 120 dollars le baril en Asie sur fond de crainte d’affaiblissement du billet vert et de menaces sur les livraisons.
Cette enveloppe saoudienne de 500 millions de dollars vient donc alléger le fardeau de la facture énergétique marocaine, mais n’allège guère le scepticisme des analystes de la scène internationale quant à une accalmie sur le marché de l’or noir.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *