Royal Air Maroc : 1.560 salariés devront quitter d’ici 2013

Royal Air Maroc : 1.560 salariés devront quitter d’ici 2013

La direction de la compagnie Royal Air Maroc a annoncé avoir lancé un plan social prévoyant le départ de 1.560 salariés sur les 5.400 qu’elle emploie actuellement. «Ce plan social qui s’inscrit dans le cadre du plan de rationalisation interne prévoyant également une refonte du réseau, le recentrage autour du Hub Casablanca, la cession de 10 avions et la restructuration du top management, sera échelonné sur la période 2011-2013 et concerne l’ensemble des salariés de la Royal Air Maroc sans exception et quels que soient leur âge ou leurs années d’ancienneté», a déclaré à ALM Saad Azioui, directeur des ressources humaines par intérim de la Royal Air Maroc. En effet, lors d’une réunion tenue, jeudi 18 août, à l’initiative de Driss Benhima, président-directeur général de la Royal Air Maroc, la direction a présenté aux délégués syndicaux les différentes mesures entrant dans le cadre du plan de rationalisation interne détaillant et discutant précisément du plan social. Ainsi, selon M. Azioui, «à la demande des délégués syndicaux, nous avons procédé à l’amélioration des packages de départ, notamment sur le volet de la retraite, garantissant au personnel partant une mutuelle et les avantages de la CNSS. Aussi, une prime de fin de carrière sera également octroyée au personnel partant, à l’instar de celle accordée au personnel mis à la retraite. Par ailleurs, nous pouvons rassuré le personnel restant qu’aucun acquis ne seras affecté par ce plan social». En effet, selon un communiqué de presse de la compagnie, des améliorations sensibles ont été apportées durant la réunion, qui concernent en particulier le renforcement de l’accès à une retraite convenable pour tous les agents âgés de 45 ans et plus, par la mise en place d’une contribution spéciale à la capitalisation retraite, cette cotisation pouvant atteindre 100% des cotisations restantes jusqu’à 60 ans pour les agents de plus de 55 ans. Par ailleurs, ajoute la même source, les agents âgés de plus de 45 ans pourront bénéficier de la Mutuelle interne de Royal Air Maroc grâce à un effort complémentaire de la compagnie. «Au-delà de ces mesures et résolutions, la compagnie a convenu de mettre en place des mécanismes de soutien à la reconversion des agents ayant quitté la compagnie et désireux de redéployer leurs compétences dans un autre domaine. Ainsi, une cellule de départ ou plutôt un bureau de reconversion composé des délégués syndicaux et des équipes de la compagnie sera mis en place, afin d’étudier les différentes possibilités de reconversion. Il sera également question d’un bureau de conseil en ressources humaines, spécialisé dans la reconversion et des aides spécifiques à la formation, pouvant aller jusqu’à une année, seront mises en place accompagnées de mesures de soutien à la création d’activités génératrices de revenu, à travers un budget qui sera alloué dans ce cadre par la compagnie», a expliqué M. Azioui.  Aussi, s’agissant du financement de ce plan social,  la compagnie procèdera à la cession de certains de ses actifs immobiliers pour mener à bien son projet. Cependant, le budget global de l’opération n’est pas encore fixé, puisqu’il dépend du nombre d’adhérents au plan social. Aussi, les délégués syndicaux ont demandé le report de la fin des inscriptions à la vague actuelle des départs volontaires à la date du 9 septembre au soir. Selon M. Azioui, «il s’agit d’une bonne partie de l’énorme mobilisation en interne au sein de la Royal Air Maroc pour sauver l’entreprise qui a souffert des aléas de la crise économique internationale. Aussi, notre plan social a eu des échos très positifs auprès des délégués syndicaux qui n’ont pas manqué de confirmer leur engagement à sa réussite». Ainsi, la compagnie aérienne estime, dans son communiqué de presse, que cette coordination des efforts et cet esprit constructif de part et d’autre, sont de nature à jouer un rôle positif sur l’avenir de la compagnie et prolongent la décision prise en son temps par les partenaires sociaux de reporter au-delà de janvier 2012 l’application des décisions du dialogue social national. En conclusion, le communiqué indique qu’à l’issue de la réunion, les délégués syndicaux ont pris acte de l’importance des décisions à prendre et à mettre en œuvre rapidement, réitérant l’engagement du personnel à se mobiliser pour permettre à Royal Air Maroc de se redresser et invitant le conseil d’administration à prendre les mesures qui sont de son ressort afin d’accompagner le retour de la compagnie à ses équilibres. Aussi, Royal Air Maroc s’est félicitée de ce dialogue constructif qui a permis de poursuivre dans la concertation l’élan de réformes engagées.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *