Royaume du Bahreïn : L’exception arabe

Le royaume du Bahreïn est une exception dans le monde arabe en général et dans les pays du Golfe en particulier. Ce petit pays arabe du Golfe persique, a adopté une stratégie de développement basée essentiellement sur le facteur humain. Dans ce petit archipel situé entre la péninsule du Qatar et la côte nord-est de l’Arabie Saoudite, la formation, l’éducation et la préparation des nouvelles générations est considérée comme le principal objectif de la politique d’Etat menée par le roi Cheikh Hamad Bin Issa Al Khalifa. Un objectif qui entre dans le cadre d’une stratégie globale visant à faire du pays un Etat moderne sur tous les plans, du politique à l’économique. Le royaume du Bahreïn est réputé dans la région du Golfe pour son système éducatif et la politique d’alphabétisation qui permis d’atteindre des taux exemplaires. Ainsi, le taux d’alphabétisation global est de 85,2 %, mais il est de 100 % chez les jeunes. Ce résultat est dû notamment à des mesures strictes concernant l’éducation des jeunes et des programmes encourageant l’alphabétisation des adultes. S’agissant des jeunes, la durée de la scolarité obligatoire est fixée par la loi à douze ans. Une durée qui est sévèrement appliquée. À Bahreïn, les universités offrent un enseignement de haut standing et de très importantes facilités sont offertes aux lauréats désireux de faire des études poussées à l’étranger. Cette stratégie s’est d’ailleurs répercutée positivement sur le niveau de développement du pays et commence à donner ses fruits. Ainsi, le classement des Nations unies en matière de développement humain a classé le royaume au 40e rang mondial sur 162 pays avec une mention de « pays à développement humain élevé ». Au plan politique, les réformes introduites par le monarque du Bahreïn sur le système politique du pays en le transformant en une monarchie constitutionnelle, ont été qualifiées par les observateurs internationaux comme l’un des projets les plus courageux et audacieux de la région. Ainsi, le roi Cheikh Hamad Bin Issa Al Khalifa a doté son pays d’une Constitution consacrant les principes de la séparation des pouvoirs et instaurant une institution législative bicamérale élue.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *