Saâd Eddine Othmani : “Pour le maintien de l’actuel gouvernement“

Aujourd’hui Le Maroc : Avez-vous participé vendredi dernier à une réunion avec Messieurs Ahmed Osmane, Mahjoubi Ahardane et M’hand Lanser ?
Saâd Eddine Othmani : Il n’y a jamais eu de réunion ! Je démens formellement avoir été présent à une réunion avec Messieurs Ossmane, Ahardane et Lanser. J’ai lu l’information dans la presse, mais personne n’a pris la peine de m’interroger sur ce sujet, alors que je suis cité comme l’un des principaux acteurs de ce rassemblement à huis clos. On dit souvent : il n’y a pas de fumée sans feu. Mais alors-là, même la fumée n’est qu’un exercice d’illusion. La dernière fois que j’ai vu les personnes concernées par cette réunion remonte au moins à deux ans. Je répète que tout ce qui a été écrit sur la supposée réunion du vendredi est sans fondement.
Cette réunion aurait eu lieu en vue de former une nouvelle coalition gouvernementale. Votre formation, le PJD, serait-elle intéressée par une coalition avec le RNI et la mouvance populaire ?
Ecoutez, personne ne nous a demandé quoi que ce soit. On ne peut pas anticiper sur une demande qui n’a pas encore été formulée. Le jour où une invitation sera adressée au PJD pour participer à une coalition gouvernementale, le conseil national se réunira pour l’étudier. C’est cette instance qui a pris la décision de ne pas participer à l’actuel gouvernement, et c’est à elle seulement qu’il revient de se prononcer sur une éventuelle demande de prendre part à une coalition gouvernementale. Mais pour le moment, nous sommes préoccupés par autre chose, puisque nous préparons le congrès national qui aura lieu au mois d’avril.
Indépendamment de cette instance, que pensez-vous d’un remaniement du gouvernement?
Personnellement, je suis pour le maintien de ce gouvernement. On ne peut pas changer de gouvernement tout le temps. Il faut lui laisser le temps de réaliser son programme. Et puis, le pays n’est pas préparé pour subir les secousses, engendrées par des changements ministériels répétés. Pour ma part, je suis d’avis de donner encore sa chance à l’actuel gouvernement. Et en disant cela, j’espère que ceux qui prétendent que j’étais présent à une réunion pour discuter de la formation d’un nouveau gouvernement comprendront que je ne vois pas d’un très bon oeil le changement de l’actuel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *