Safi entre les mains des islamistes

Les islamistes ont dominé les débats à Safi lors des élections communales de vendredi dernier s’emparant de 11 des 47 sièges disputés. Ils sont même allés jusqu’à devancer du double leurs poursuivants immédiats, les candidats du Mouvement Populaire, qui ne sont que six à pouvoir siéger au conseil de la ville. A la troisième position arrivent le Parti de l’Istiqlal et l’USFP, ex æquo avec cinq sièges. Le président du conseil de la commune urbaine de Safi, dont la date d’élection n’a pas encore été fixée, sera donc de ces quatre partis. Le parti de Abdelkarim El Khatib a choisi de présenter son délégué provincial et tête de liste pour le scrutin de vendredi, Youssef Mghinimi. Fort de son avance considérable, le PJD a engagé des négociations avec toutes les formations politiques. Pour le prestigieux poste, le Mouvement Populaire a également misé sur son candidat tête de liste, Abderrahim Dandoune. Ce dernier pourrait compter sur le soutien des autres partis de la mouvance, notamment l’Union Démocratique qui a récolté trois sièges. L’optimisme est de mise chez les usfpéistes aussi. Leur tête de liste et délégué provincial du parti à Safi, Abderrahmane Debbouh, est candidat pour le poste de maire. Il mise essentiellement sur les partis de gauche, FFD (4 sièges) et PSD (3 sièges) en tête. Il n’écarte toutefois pas la possibilité de recourir à d’autres alliances, avec les partis représentés au sein du gouvernement en particulier. Chez les Istiqlaliens enfin, la décision finale concernant la personne à porter candidate à la présidence du Conseil de la ville n’est toujours pas connue, même si le nom de Ali Saïd Abderrazak, tête de liste lors des élections de vendredi, revient de plus en plus souvent. A Safi, comme dans plusieurs grandes villes du Royaume, avancer le nom du prochain président du conseil communal ne dépasse pas le stade des spéculations. En plus du jeu des alliances et des contre-alliances, une donne pourrait bien faire pencher la balance d’un côté comme d’un autre. Ce sont les candidats sans appartenance politique qui sont au nombre de quatre.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *