Sahara : Abdoulaye Wade réitère le soutien de son pays au Maroc

Sahara : Abdoulaye Wade réitère le soutien de son pays au Maroc

«Le Sahara est une terre marocaine et doit rester sous la souveraineté marocaine». Cette déclaration, faite dimanche dernier par le président Abdoulaye Wade, au cours d’une escale à l’aéroport Mohammed V de Casablanca, vient réaffirmer une constante du Sénégal, qui a toujours été et restera acquis au droit légitime du Maroc sur ses provinces sahariennes. «Nous n’avons pas changé de position sur cette question», a souligné le président sénégalais, stoppant net les tentatives désespérées visant à déstabiliser les rapports entre les deux pays amis. Cette clarification de la part du président Wade intervient alors que Rabat et Dakar viennent de surmonter, avec la lucidité qui s’impose, un incident diplomatique survenu au lendemain des propos controversés tenus par des responsables au PS sénégalais au sujet du Sahara. «Nous soutenons le Maroc, parce que nous pensons que le Maroc est dans son bon droit», a tranché le président Wade, tout en exhortant les parties au conflit, le Maroc et le Polisario, à poursuivre le dialogue pour trouver une solution politique à la question. «J’encourage effectivement les discussions pour que l’on trouve des solutions au problème qui existe», a appelé le chef d’Etat sénégalais, à la veille de l’ouverture du 3ème round de négociations à Manhasset, en banlieue de New York.
Evoquant les relations entre Rabat et Dakar, après le rappel des ambassadeurs des deux pays, le président sénégalais a affirmé qu’«il n’y a plus de problème». «Il y a des petits incidents dans la vie, la question étant réglée et mon ambassadeur est ici à Rabat, l’ambassadeur du Maroc est venu m’accompagner à l’aéroport, donc pour nous, c’est une question dépassée», a précisé le président Wade, ajoutant que «nous revenons à la coopération et à l’entente». Ces déclarations viennent mettre un terme à l’amalgame que des parties ennemies ont cherché à cultiver sur la position du Sénégal au sujet du Sahara marocain, suite aux propos hostiles à la marocanité du Sahara faits par un responsable au PS sénégalais présent lors du pseudo congrès du Polisario à Tifariti. Mais ce genre de tentatives mesquines vient encore une fois se fracasser contre le récif de la réalité, celle de la solidité des relations exceptionnelles entre Rabat et Dakar. Les deux capitales ont réussi à dépasser l’incident en décidant du retour immédiat de leurs ambassadeurs à leurs postes respectifs. La communauté d’histoire, mais aussi et surtout celle de l’avenir, est assez forte pour céder au jeu de la provocation, orchestré et monnayé à prix d’or par certaines parties hostiles au Maroc. 


 

Autonomie : Le Premier ministre se félicite du
soutien de congressmen américains


Le Premier ministre, Abbas El Fassi s’est félicité du soutien de plusieurs congressmen américains à l’initiative d’autonomie, au moment où la thèse des séparatistes s’effrite et subit revers sur revers au niveau international avec le retrait d’un nombre grandissant de pays africains de leur reconnaissance à la république fantomatique, indique un communiqué de la Primature.
Recevant samedi à Rabat une délégation de congressmen américains, conduite par Mel Martinez, le Premier ministre a affirmé que la marocanité des provinces du sud est irréversible, rappelant que le Maroc avait présenté, en avril dernier, une initiative pour la négociation d’une autonomie au Sahara en tant que «solution politique, réaliste et définitive pour clore ce conflit artificiel, de façon à permettre aux habitants des provinces du sud de gérer eux-mêmes leurs affaires à travers des institutions exécutives, législatives et judiciaires, dans le cadre de l’intégrité territoriale du Maroc et de sa souveraineté nationale».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *