Sahara : la nouvelle approche royale

Sahara : la nouvelle approche royale

Une preuve de plus de l’ancrage démocratique que connaît le Royaume. Lors de son discours à la nation, prononcé dimanche à l’occasion du 30ème anniversaire de la Marche Verte, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a annoncé la décision de lancer un vaste processus de consultations sur le projet de mise en œuvre de l’autonomie des provinces du Sud dans le cadre de la souveraineté marocaine. Conformément «à l’esprit de la Marche verte qui a permis la libération du Sahara grâce à une mobilisation générale», et à «l’approche démocratique fondée sur l’implication de toutes les forces vives de la nation dans la défense de la marocanité de notre Sahara», le Souverain a indiqué que différentes composantes de la société seront consultées «pour voir comment (elles) conçoivent l’exercice de l’autonomie dans le cadre de la souveraineté du Royaume, et ce, en vue d’affiner la proposition que le Maroc compte présenter à ce sujet ». Les partis, entres autres acteurs politiques, seront appelés à livrer leur vision sur le projet d’autonomie. « Eu égard à leur rôle fondamental dans les grandes questions nationales (…), nous avons décidé de consulter les partis politiques », a souligné le Souverain. Avec d’autres instances et organisations de la société civile, les partis seront invités à « remplir leur mission (…) dans la mobilisation de l’opinion publique et l’encadrement effectif et sur le terrain des citoyens pour consolider leur adhésion massive, consciente et responsable à cette sage orientation, dans le cadre de l’unanimité nationale sans faille autour de la question nationale, et à mobiliser davantage de soutien international à cet égard ». Tout comme les partis politiques et autres acteurs sociaux, les populations et les élus des provinces sahariennes seront appelés à se prononcer sur le projet de régionalisation. A ce propos, le Souverain a mis un accent particulier sur le rôle des chefs de tribus. « Au même titre que les partis politiques, les populations et les élus de la région, notamment les chefs de tribus, connus pour leur expérience, leur sagesse et la haute estime dont ils jouissent auprès de notre Majesté, seront consultés à leur tour pour recueillir leurs vues sur le projet de mise en œuvre d’une régionalisation avancée et adaptée aux spécificités de cette région de la patrie qui nous est chère », a indiqué le Souverain.
Autre initiative annoncée par Sa Majesté le Roi, le projet de «restructuration du Conseil royal consultatif pour les Affaires du Sahara». En réaffirmant l’importance que le Royaume attache à cette instance, le Souverain a annoncé la décision d’en faire « une institution agissante oeuvrant pour le développement des provinces du Sud et pour la défense de leur marocanité ». S’agissant de la structure de ce Conseil, Sa Majesté le Roi a exprimé son vœu que  cette instance soit de composition équilibrée et ouverte non seulement sur les fidèles dignitaires de ces provinces, mais aussi sur les nouvelles élites et les associations agissantes de la société civile, notamment les jeunes et les femmes.
En lançant ces deux initiatives extrêmement significatives, le Souverain aura non seulement réaffirmé l’option démocratique du Maroc mais aussi renforcé le front interne pour faire pièce aux menées des ennemis de l’intégrité territoriale du Royaume. Pour le chef de l’Etat, c’est justement cette cohésion populaire qui a mis en échec les « manœuvres désespérées » et les « complots ouvertement ourdis par les adversaires de notre intégrité territoriale dans le vain espoir de porter atteinte à la marocanité de nos provinces du Sud ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *