Sahara : le Conseil de sécurité invite les parties « à sortir le dossier de l’impasse »

"Les membres du Conseil ont souligné la nécessité pour les parties de redoubler leurs efforts afin de sortir le dossier (du Sahara) de l’impasse et parvenir à une solution mutuellement acceptable", a déclaré à la MAP M. Oshima à l’issue des consultations à huis clos des quinze sur le Sahara, marquées par un exposé de l’Envoyé personnel du Secrétaire général, M. Peter Van Walsum.

"Cela nécessite évidemment un compromis", a-t-il ajouté tout en reconnaissant la difficulté d’atteindre un tel objectif. "L’ensemble du Conseil de sécurité convient que des efforts restent à cet égard nécessaires", a-t-il dit. "En ce sens, nous encourageons M. Peter Van Walsum à poursuivre ses efforts pour parvenir à une solution mutuellement acceptable pour les parties", a affirmé M. Oshima.
Invité à commenter le projet d’autonomie proposé par le Maroc pour régler définitivement ce différend régional, le diplomate japonais a indiqué que "le Conseil suit de près l’effort du Maroc en vue de présenter sa proposition". M. Oshima a, par ailleurs, révélé que les membres du Conseil envisagent de proroger pour une nouvelle période de six mois le mandat de la MINURSO sans apporter de changement à la nature des attributions de la mission.

"Le Conseil devra, fort probablement, prolonger le mandat de la MINURSO pour 6 mois et je ne m’attends à aucun changement pour ce qui est de la nature de sa mission", a-t-il affirmé, ajoutant que les quinze "s’accordent que cette dernière joue un rôle important et qu’elle doit continuer à s’acquitter de sa mission".

Le Président du Conseil a, toutefois, fait état de la préoccupation des membres face "au risque de ce qui semble être un prolongement indéfini" du mandat de la mission onusienne au Sahara.

"Cela n’est pas acceptable", a-t-il martelé, réaffirmant la nécessité pour les parties de redoubler d’efforts en vue de sortir le dossier de l’impasse et parvenir à une solution politique mutuellement acceptable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *