Sahara : Madrid qualifie le plan d’autonomie de voie de solution raisonnable

Sahara : Madrid qualifie le plan d’autonomie de voie de solution raisonnable

«L’expérience réussie de régionalisation et du système d’autonomie en Espagne peut servir d’exemple pour d’autres pays», a affirmé le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, à l’issue de la réunion de haut niveau maroco-espagnole. Ces propos viennent donc attester de la pertinence des choix réalisés par le Maroc concernant la proposition d’autonomie quant au conflit artificiel du Sahara, ainsi que le processus de régionalisation annoncé par SM le Roi Mohammed VI lors du discours prononcé à l’occasion du 33ème anniversaire de la Marche Verte.
Le statut d’autonomie, mis sur la table des négociations sous les auspices de l’ONU, est conforme aux standards internationaux des grandes démocraties pour la gestion des affaires locales de populations et de régions spécifiques, comme l’atteste le succès des statuts d’autonomie, mis en œuvre sous le régime démocratique en Espagne depuis 30 ans.
M. Zapatero a mis en exergue l’expérience de son pays et l’a donnée en exemple, au moment où la proposition marocaine s’impose, aux yeux des observateurs, comme la solution idoine pour dépasser les blocages entretenus par les adversaires du Maroc, depuis des décennies, s’accrochant à une option jugée irréaliste.
Lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre marocain, M. Zapatero a souligné la nécessité de parvenir à un accord « raisonnable », sous les auspices de l’ONU, pour résoudre le conflit du Sahara, appelant les parties à « faire preuve de flexibilité». «L’Espagne a toujours exprimé sa conviction de la nécessité de parvenir à un accord raisonnable entre les parties sous les auspices de l’ONU», a déclaré le chef du gouvernement espagnol. «Pour parvenir à un tel accord, les parties doivent faire preuve de flexibilité et faire des concessions», a ajouté M. Zapatero, qui a exprimé la volonté de son pays de «collaborer activement avec l’ONU» pour aider les parties à parvenir à une solution.
S’agissant de la proposition marocaine d’accorder une autonomie au Sahara, elle constitue, selon le gouvernement espagnol, une contribution positive dans le cadre des négociations substantielles pour parvenir à une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable. En effet, dans une déclaration conjointe adoptée au terme de cette 9ème réunion, l’Espagne a considéré que «cette proposition, fruit d’efforts sérieux et crédibles, constitue une contribution positive dans le cadre des négociations substantielles pour parvenir à une solution politique, juste, durable et mutuellement acceptable qui assure le principe de l’autodétermination, dans le cadre des Résolutions 1754, 1783 et 1813 du Conseil de sécurité». Au cours de cette réunion, le Maroc a rappelé à la partie espagnole les grandes lignes de sa proposition d’autonomie présentée en 2007 au Conseil de sécurité et qui fût accueillie par les Résolutions 1754, 1783 et 1813 comme étant un effort sérieux et crédible pour aller de l’avant vers un règlement du conflit.
Dans la même déclaration, le Maroc et l’Espagne ont renouvelé leur «engagement à trouver une solution politique juste, définitive et mutuellement acceptable dans le cadre des Nations Unies» pour résoudre le conflit du Sahara.  Les deux pays ont également exprimé leur ferme soutien aux négociations de Manhasset lancées en 2007.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *