Sahara marocain : Contre les basses manoeuvres des séparatistes

Une centaine de Marocains de l’Est de la France, dont d’anciens champions sportifs, des cadres associatifs et des intellectuels, mobilisés spontanément, ont contré brillamment une opération de désinformation contre le Maroc, montée par l’organisation séparatiste du Polisario et ses commanditaires algériens, vendredi soir à Metz. Scandalisés par l’annonce de l’organisation dans l’hémicycle du conseil régional de Lorraine (Est) d’un colloque sur les pseudo «luttes du peuple sahraoui!», les Marocains et leurs amis français, parmi lesquels figurent des élus locaux, ont d’abord saisi les représentants des instances locales, dont Jean-Pierre Massaret, président du conseil régional de Lorraine, sur l’autorisation de cette «manifestation totalement partiale». Dans des lettres adressées aux élus de la Lorraine, une région jumelée avec son homologue marocaine de Fès-Boulemane, ils disent regretter que les organisateurs n’aient pas invité des parlementaires et élus locaux sahraouis, démocratiquement élus, plutôt que les représentants d’une «organisation totalitaire, manipulée par la puissance voisine, et dont les croisements se développent, par convergence d’intérêts plus que par proximité idéologique, avec l’Aqmi et les trafiquants d’armes, de stupéfiants et d’êtres humains». Face à la réalité des choses, les responsables locaux ont décidé de ne pas cautionner cette opération de propagande, mais reconnu, toutefois, l’impossibilité d’en empêcher la tenue. Ils ont, cependant, tous décliné l’invitation d’y assister, à l’exception de deux élus connus pour leur alignement aveugle sur les thèses des séparatistes. Indignées, les associations locales, notamment, l’Association sahraouie de solidarité pour le projet d’autonomie, l’Association franco-marocaine de Mulhouse et un Collectif d’associations marocaines ont tenu un rassemblement devant le siège du conseil régional pour dénoncer l’organisation de cette opération de propagande et de désinformation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *