Sahara marocain : Le «gauchisme» parlementaire français veut accueillir le Polisario au Palais Bourbon

Sahara marocain : Le «gauchisme» parlementaire français veut accueillir le Polisario au Palais Bourbon

Une délégation de haut niveau du Polisario se prépare à être reçue officiellement à l’Assemblée nationale française, en juin prochain. L’information, claironnée par la machine propagandiste du front séparatiste, a été confirmée par le quotidien « L’Humanité », porte-voix du parti communiste qui aurait mis les petits plats dans les grands pour accueillir, en grande pompe, avec la participation des Verts, la délégation du Polisario, avec à sa tête un membre du secrétariat national du front, Bachir Mustapha Essayed, frère du fondateur de ce front, El Ouali Essayed. Avec cette initiative, – la première en son genre, puisque jamais une délégation du Polisario de cette envergure n’a pu avoir voix au chapitre au sein de l’Assemblée nationale d’un pays connu pour son soutien historique à la souveraineté du Maroc sur ses provinces sahariennes -, les partis français voudraient offrir un dernier espoir de survie à la bande à Mohamed Abdelaziz. Le dernier rapport de l’envoyé personnel du SG de l’ONU, Peter van Walsum, a planté le dernier clou au cercueil de la fantomatique RASD, en balayant d’un revers de main l’option de «l’indépendance» du Sahara. La résolution 1813, adoptée récemment par le Conseil de sécurité à l’unanimité de ses 15 membres, était venue rajouter au désarroi du Polisario, ainsi qu’à celui d’Alger qui le soutient. Ahmed Zaïdi, chef du groupe parlementaire de l’USFP à la Chambre des représentants, résume bien cet état d’esprit. «Le Polisario, à l’instar des autres parties hostiles à l’intégrité territoriale du Royaume, savent très bien que la France est aux côtés du Maroc pour soutenir sa souveraineté sur ses provinces sahariennes. La position de la France n’a pas changé, elle ne changera jamais, en dépit de l’agitation du Polisario, qui accuse un signe de nervosité extrême en raison du rapport courageux du facilitateur onusien, Peter van Walsum, appuyé par les pays influents au sein du Conseil de sécurité», a commenté M. Zaïdi, dans une déclaration à ALM. Interrogé sur le timing et l’opportunité de «l’offensive» diplomatique annoncée du Polisario auprès des députés français, le responsable socialiste relève «une tentative suicidaire de vouloir brouiller les cartes», sachant bien que la France est et restera un grand soutien aux droits inaliénables du Maroc sur son Sahara. «La position de la France est claire depuis l’éclatement du conflit artificiel ; en plus de son rapport d’amitié exceptionnel avec le Royaume, la France est convaincue de la justesse de la cause marocaine», a-t-il fait valoir, en minimisant l’impact que pourrait avoir l’initiative du PC et des Verts français sur l’évolution de la question du Sahara. «Depuis la présentation de l’offre marocaine d’autonomie, la pression internationale a changé de camp. Elle se situe actuellement plutôt de l’autre côté de la frontière est du Royaume, d’où les gesticulations désespérées du Polisario, de l’Algérie et de l’Afrique du Sud», a-t-il expliqué. A la question de savoir quelle réponse apportera le Parlement marocain à l’initiative du PC et des Verts français, le chef des députés USFP a affirmé : «Depuis l’ouverture de la nouvelle législature, nous avons communiqué avec toutes les forces socialistes des pays européens, notamment celles de la France, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne, pour les sensibiliser sur la justesse de la cause marocaine. Nous continuerons à faire valoir les droits historiques de notre pays sur son Sahara», a-t-il assuré, en mettant en exergue le rôle de la diplomatie parlementaire dans la défense des intérêts suprêmes de la Nation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *