Sahara marocain : Ross affiche un air d’optimisme au terme de la réunion de Manhasset

Sahara marocain : Ross affiche un air d’optimisme au terme de la réunion de Manhasset

Les parties au conflit au Sahara reprendront langue au mois de décembre puis au début de l’année prochaine. C’est ce qu’a annoncé, mardi 9 novembre, Christopher Ross, envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara. A l’issue de la troisième réunion informelle de Manhasset qui a eu lieu lundi 8 et mardi 9 novembre, M. Ross a affirmé, sur un ton d’optimisme, que les nouvelles rencontres programmées vont se dérouler «selon des approches novatrices», en vue de poursuivre «le processus de négociations qui a été demandé par les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU».  «Les pourparlers de Manhasset se sont déroulés dans un esprit de respect mutuel en dépit du fait que chaque partie a continué à rejeter la proposition de l’autre, comme base des négociations à venir», a dit M. Ross, ajoutant que les parties ont commencé à construire une nouvelles dynamique pour la suite du processus de négociations afin de créer un climat propice au progrès. S’agissant de l’échange des visites familiales, l’émissaire onusien a relevé que les quatre délégations présentes à Manhasset, à savoir le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le Polisario se sont réunies, pour la première fois, pour aborder ensemble la reprise du programme de mesures de confiance dirigé par le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR). M. Ross a indiqué que les parties ont convenu de reprendre «sans délai» les visites familiales par voie aérienne et d’accélérer l’inauguration de visites par voie terrestre. «Une réunion entre les quatre délégations et le HCR se tiendra prochainement à Genève pour revoir la mise en œuvre du plan d’action dans sa totalité et d’avancer vers le lancement de visites par voie terrestre», a indiqué M. Ross. A l’issue de la réunion informelle à Manhasset, Taïeb Fassi Fihri, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, a indiqué, pour sa part, que le Maroc a souligné au cours des 3èmes pourparlers la nécessité de donner une «nouvelle dynamique et un élan qualitatif» aux négociations sur le Sahara, à travers une nouvelle méthodologie pour sortir du blocage actuel. Le diplomate marocain a ajouté que la délégation marocaine a fait une proposition dans ce sens, qui a été acceptée par Christopher Ross. «Nous attendons de sa part des propositions pratiques pour poursuivre les négociations selon une nouvelle méthodologie», a-t-il poursuivi. Le ministre a, d’autre part, réitéré la disposition du Royaume à poursuivre les négociations.
Les deux dernières réunions informelles entre le Maroc et le Polisario avaient eu lieu en août 2009 dans la localité de Durnstein en Autriche et en février 2010 à Armonk aux Etats-Unis. La délégation marocaine aux pourparlers de Manhasset comprenait Taïeb Fassi Fihri, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mohamed Yassine Mansouri, directeur général des Etudes et de la Documentation (DGED) et Maouelainin Ben Khalihanna Maouelainin, secrétaire général du Corcas.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *