Salaheddine Mezouar prend les commandes du RNI

Salaheddine Mezouar prend les commandes du RNI

Salaheddine Mezouar s’est vu confier la mission de superviser les structures du Rassemblement national des indépendants (RNI) par le président du RNI, Mustapha Mansouri. En plus de cette nouvelle responsabilité, il sera chargé du suivi de l’exécution des programmes et décisions du parti. Et plus particulièrement, la préparation de la prochaine session du Conseil national. «En ma qualité de président du RNI et qui m’oblige à être fidèle à ma mission à l’égard des militants du parti dans toutes les régions du Maroc, pour préserver la force et l’unité de notre parti, et lutter contre tout ce qui peut l’affaiblir. Notre parti doit préparer les échéances législatives de 2012. Et conformément aux prérogatives qui me sont attribuées en vertu des statuts du parti, j’ai décidé de charger Salaheddine Mezouar de la supervision des structures du parti aux côtés du bureau exécutif, comme cela est prévu dans l’article 31 des statuts régissant notre parti», a fait savoir M. Mansouri, lors de la réunion de concertation organisée par les groupes parlementaires du RNI de la Chambre des représentants et la Chambre des Conseillers, mercredi 7 octobre, à Rabat.
L’acte de Mustapha Mansouri vient sanctionner l’accord conclu entre le président du RNI et le groupe de dirigeants du RNI qui avaient lancé un appel au réajustement et mené un mouvement pour atteindre ses objectifs. Il vise le renforcement de la gestion des affaires du RNI, dans le cadre du bureau exécutif, qui a été élu par le Conseil national. L’accord constitue aussi, selon le numéro un du RNI, une nouvelle fondation pour garantir un avenir prospère pour le RNI, et aussi pour instituer des mécanismes efficients, en vue de rendre les choses transparentes concernant certaines questions, et qui étaient soulevées par le groupe de dirigeants qui ont lancé l’appel au réajustement. Le président du RNI a souligné que les membres du parti se sont mis d’accord, par consensus, sur une déclaration adoptée par le bureau exécutif pour mettre un terme au débat sur le parti dans les médias. «Le débat au sein du RNI a été très bénéfique. Ce débat a eu aussi un caractère fraternel. Je tiens à noter encore une fois que le président du RNI ne sera pas un obstacle face aux différentes réformes, qui peuvent avoir un impact positif sur notre parti», a souligné Mustapha Mansouri. Intervenant à cette occasion, Salaheddine Mezouar a estimé que l’accord, qui a été conclu entre le président du RNI et le groupe qui a initié le mouvement de réajustement, est une façon de respecter les instances et aussi la légalité. «Les divergences ne conduisent pas fatalement à l’élimination d’une quelconque personne au sein de notre parti. Notre objectif a été dans le cadre du mouvement pour le réajustement, d’ouvrir un débat large sur les questions qui touchent le parti et interagir avec l’opinion publique nationale», a-t-il ajouté. Il a par ailleurs, saisi cette occasion pour réitérer son soutien à la candidature de Maâti Benkaddour à la présidence de la Chambre des conseillers.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *